Ce qu'il faut retenir du troisième débat des candidats — Primaire à droite

Marie-Ange Beliveau
Novembre 22, 2016

Le troisième et dernier débat avant le premier tour de de la primaire à droite se déroule ce jeudi soir, à trois jours du premier tour.

Après deux mois de campagne officielle, les candidats auront environ deux heures pour conforter leur avance, combler leur retard ou créer la surprise.

Suivra une séquence de 20 minutes de débat plus direct, ponctuée de questions vidéo posées par des internautes.

Les journalistes ont ensuite rapidement évoqué la candidature d'Emmanuel Macron à la présidentielle.

Poisson à 3%. Le président du Parti chrétien-démocrate (PCD), Jean-Frédéric Poisson, bénéficie d'une petite prime chez les pratiquants, à 6%, alors qu'il se situe à 3% auprès de l'ensemble des catholiques, juste devant Jean-François Copé et Nathalie Kosciusko-Morizet. Plus étonnant, dans un sondage OpinionWay pour Atlantico, le scénario du premier tour est complètement bouleversé. Les attaques de Nicolas Sarkozy contre l'alliance entre Alain Juppé et François Bayrou ont alimenté le deuxième.

Primaire à droite: entre Fillon et Juppé, l'affrontement a commencé
Celui-ci n'a cependant pas donné de consigne de vote pour "garder l'unité de notre mouvement". Avec Mme Le Pen, "le débat sera clair et net", a renchéri Florian Philippot, numéro 2 du FN.

"L'OM ne sera pas privilégié", assure l'agent de Kondogbia
D'abord retrouver du plaisir sur le terrain. " Jonathan Maarek avait en effet affirmé que l'OM ne serait ... " privilégié ", " d'un " moment. " même l'intérêt l'avenir l'ancien Monégasque..." côté, d'Alessio derrière, à jeunes, Locatelli, s'appuie formé Niang, Bacca, Suso. " agent?" " c'est moi, c'est qu'il écouter! à ambitions, carrière, dis".

" "Le CRS annulait les PV contre des " faveurs sexuelles " — Procès
Les victimes ont, elles, croisé la route du CRS à la sortie d'une boîte de nuit des Yvelines, le Pacha Club, à Louveciennes. Un CRS est jugé depuis lundi après-midi pour viols, agressions sexuelles et corruption devant les assises des Yvelines.

"Les Français voient bien qu'ils ont le choix entre un candidat, Nicolas Sarkozy, qui leur propose un retour en arrière ", et "de l'autre côté un candidat (Alain Juppé) qui a choisi une extrême prudence", résume François Fillon.

Outre son plan pour l'économie, l'ancien chef du gouvernement du quinquennat Sarkozy s'est également illustré par la clarté de son projet de politique étrangère, distinct de l'atlantisme assumé ou des propositions floues de ses rivaux. Au point de s'inviter au second tour? Tous mes concurrents ici, proclament, ou ont proclamé à un moment ou à un autre qu'ils allaient gagner la primaire quand bien même ils savaient que c'était faux. Reste à savoir s'il trouvera des formules moins artificielles que celle déclamée lors de son dernier meeting au Zénith, à Paris, et qui lui a valu quelques moqueries sur les réseaux sociaux: "J'ai la pêche!" "Solide, calme, sérieux" commente une conseillère. Alain Juppé, qui s'était abstenu de trop attaquer nommément ses adversaires, s'est ainsi ravisé ces derniers jours. L'ancien président de la République est soutenu par 39 % des électeurs proches des Républicains tandis qu'Alain Juppé l'est par 29 % des sympathisants LR.

François Fillon a fait mouche lors des deux premiers débats. "Il est certain que la question de l'expérience, de l'énergie, de la volonté de protéger les Français et la France sera un élément structurant du vote à la primaire (.) Avec moi, personne n'imposera à la France quoi que ce soit". Tous trois entendent abroger cette loi dont un des volets les plus controversés repose sur l'encadrement des loyers qui n'est pour l'instant effectif qu'à Paris. Soit l'approche de... François Fillon. Si on laisse ainsi filer les choses, notre pays dévissera. Quelle participation? Ce sera le juge de paix.

Au programme: laïcité, Europe et éducation, mais aussi les conséquences de l'élection de Donald Trump. L'ancien candidat de 2007 et de 2012 veut démentir les prévisions des sondages et de la presse qui selon son entourage annonçait un Sarkozy "mort, dépassé et grillé".

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL