Alain Juppé : "Je termine cette campagne en homme libre"

Henri Michaux
Décembre 6, 2016

"Je termine cette campagne comme je l'ai commencée, en homme libre qui n'aura transigé ni avec ce qu'il est, ni avec ce qu'il pense", a-t-il débuté.

Avec presque tous les bulletins de vote comptés, l'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy, a récolté 66,5% des suffrages contre 33,5% pour son rival, Alain Juppé.

Alain Juppé, qui a annoncé vouloir se consacrer à sa ville de Bordeaux, dont il est maire presque sans discontinuer depuis 1995, a rappelé qu'il avait "40 ans de sa vie au service de la France et cela m'a apporté de grands bonheurs et quelques peines". Celui-ci laisse en effet planer le doute sur son soutien à François Fillon. "François Fillon a tout de même tenu à préciser que ces propos visaient les partis en question et non leurs électeurs à qui il a promis le " défi de la vérité " et un " changement complet de logiciel ". Il sera donc un des principaux adversaires du Front national de Marine Le Pen, qui a jugé lors d'un déplacement à la Réunion que le Sarthois était un "bon candidat" pour elle. "Depuis trois ans, je trace ma route à l'écoute des Français, avec mon projet, mes valeurs, et progressivement, j'ai senti cette vague qui a brisé tous les scénarios écrits d'avance", a déclaré François Fillon.

Les électeurs de Nicolas Sarkozy du 1er tour se sont massivement reportés sur François Fillon au second, à plus de 70 % selon les différentes enquêtes.

Salué par François Fillon, lors du discours au QG de campagne, Nicolas Sarkozy a "adressé (ses) sincères félicitations".

Syrie: les forces gouvernementales s'emparent d'un nouveau quartier rebelle d'Alep
La défense civile d'Alep-Est fait quant à elle état de six tués et ajoute qu'un groupe de déplacés a été pris pour cible. Le Conseil de sécurité a échoué à faire adopter ladite résolution, la Russie et la Chine y ayant opposé leur véto.

La fierté des habitants dans le village espagnol des Castro
La Chine et l'Iran, pourtant pays amis de Cuba, n'enverront pas leurs dirigeants respectifs mais leurs vice-présidents. Le " Lider Maximo " avait cédé le pouvoir à son frère Raul en 2006 après une hémorragie intestinale.

Valls s'engage à défendre le bilan de Hollande — Présidentielle en France
L'enjeu pour Manuel Valls est notamment de s'assurer du " marais " des parlementaires légitimistes. Manuel Valls va dans le mur s'il ne porte que le bilan de la présidence de François Hollande .

François Fillon a ensuite - et ensuite seulement, ce qui n'a pas échappé aux juppéistes - parlé de son concurrent du second tour.

"Bravo à François. Le combat pour l'alternance commence maintenant!", a écrit sur Twitter celui avait accompagné l'ancien Premier ministre sur les plateaux télés dans l'entre deux tour.
"Aucun candidat n'a démérité".

Cette tendance nationale se confirme aussi à l'échelon local.

François Fillon, investi dimanche à une écrasante majorité candidat de la droite et du centre pour la présidentielle de 2017, a lancé un appel "à tous ceux qui veulent servir" la France pour mettre un terme à un quinquennat "pathétique". J'ai le devoir de vaincre l'immobilisme et la démagogie.

Le match a été vite plié: peu après 21h30, François Fillon et Alain Juppé se sont retrouvés au siège de la Haute autorité chargée de superviser l'organisation de la primaire, pour une photo qui doit permettre de tourner la page de la primaire et d'engager la droite dans la campagne présidentielle. Petit détail: le député de Paris arborait une cicatrice sur l'arête du nez dont il épanchait le sang avec un mouchoir. Un pourcentage équivalant (51 %) voyait avant tout en Alain Juppé " les qualités nécessaires pour être président ".

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL