Syrie: plus de 10.000 civils ont fui Alep en 24 heures

Vanessa Beaulieu
Décembre 14, 2016

Des milliers de personnes restent assiégées dans les derniers quartiers rebelles d'Alep en passe de tomber aux mains du régime qui remportera ainsi sa plus grande victoire depuis le début du conflit en Syrie en 2011. La reconquête totale de la deuxième ville du pays offrira en effet au régime et à ses alliés le contrôle des cinq principales cités de Syrie avec Homs, Hama, Damas et Lattaquié.

Les insurgés ne tiennent plus aujourd'hui qu'un territoire limité, dont le quartier d'Al-Machad et quelques pans du district de Soukkari. "La bataille d'Alep touche à sa fin", a affirmé à Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH, en parlant du principal front de la guerre qui a fait plus de 300 000 morts et déplacé au moins la moitié de la population syrienne.

Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon s'est alarmé lundi d'informations, non étayées à ce stade, faisant état d'atrocités commises "contre un grand nombre" de civils à Alep, en Syrie.

Selon ces mêmes informations, "des dizaines de civils ont été abattus par balles lundi sur la place al-Ahrar dans le quartier de Kallassé et aussi dans le quartier de Boustane al-Qasr, par les forces gouvernementales et leurs alliés, dont apparemment le groupe armé irakien al-Nujabaa".

L'agence Aleppo 24, qui soutient l'opposition à Bachar al-Assad, affirme qu'au moins 80 civils ont été exécutés par les forces gouvernementales et des milices alliées.

En soirée, du côté ouest d'Alep aux mains du régime, d'intenses tirs de célébration ont été entendus par des journalistes de l'AFP.

Donald Trump s'apprête à nommer son secrétaire d'Etat
Les contrats conclus avec la Russie par ExxonMobil pourraient potentiellement générer 500 milliards de dollars, selon des médias américains.

La CEDEAO menace de tirer sur Yahya Jammeh — Imbroglio gambien
Tout candidat à la présidentielle peut la saisir dans les dix jours suivant la proclamation des résultats. La communauté internationale a condamné ce revirement, le Conseil de sécurité exhortant samedi M.

Et de quatre pour Cristiano Ronaldo
Le Ballon de bronze échoit au Français Antoine Griezmann, l'attaquant de l'Atletico Madrid. Touché par cette annonce, Cristiano Ronaldo s'est présenté en victime.

La télévision d'État a diffusé des images filmées dans les quartiers repris aux rebelles: des ruines et des gravats à perte de vue. D'autres sont assis sur les trottoirs, des femmes et des enfants dorment dans la rue adossés à leurs valises. Les gens ont faim et sont à la recherche de pain, selon ces témoins.

Les efforts diplomatiques pour mettre fin au carnage dans l'ancienne capitale économique de Syrie, comme dans le reste du pays, n'ont jamais porté leurs fruits et les derniers pourparlers américano-russes, samedi à Genève, ont échoué. Plus de 130.000 civils ont fui les quartiers Est.

Ignorant les différents appels à la trêve et fort de ses succès et des soutiens russe et iranien, le régime a poursuivi sa campagne destructrice à Alep, cherchant à la reprendre totalement coûte que coûte. Les jihadistes avancent au sud et à l'ouest de Palmyre et de violents combats les opposent à l'armée.

En écho à ces inquiétudes, le chef de la diplomatie française, Jean-Marc Ayrault, a dénoncé mardi la "logique de vengeance et de terreur systématique" du régime syrien à Alep.

L'armée syrienne a indiqué que les frappes aériennes menées par ses avions et les chasseurs russes avaient visé des postes avancés de l'EI dans la périphérie de Palmyre lundi, tuant plusieurs dizaines de combattants et détruisant des équipements militaires.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL