Obama, pour une dernière fois

Marcel Micheaux
Janvier 19, 2017

De ce fait, les 100 premiers jours de Donald Trump à la Maison-Blanche seront cruciaux pour les Etats-Unis et [surtout?] pour le monde, tant l'impact qu'a la première puissance mondiale sur les rapports internationaux est important. "Cela a été mon approche (de la question) pendant ma présidence", a poursuivi le 44e président américain, assurant toutefois que cette vision s'est heurtée à une "escalade du discours anti-américain" lorsque Vladimir Poutine est revenu à la présidence russe en 2012, menant à une relation Washington-Moscou plus "antagoniste" et "difficile". "Là où nos intérêts ont convergé, nous avons travaillé ensemble".

Anticipant les questions, le porte-parole de la Maison-Blanche, Josh Earnest a souligné dans des entrevues télévisées mercredi matin que Mme Manning avait purgé une peine cohérente pour des crimes du genre. Les stars de la chanson ne se bousculent pas pour s'afficher aux côtés de Donald Trump, c'est le moins que l'on puisse dire. "La situation, là-bas, est " explosive ", a rappelé Obama, qui rappelle que le statu quo serait " dangereux pour Israël, mauvais pour les Palestiniens, mauvais pour la région et mauvais pour la sécurité aux Etats-Unis. En ce qui concerne la proposition de son successeur d'installer l'ambassade américaine à Jérusalem, il a mis en garde contre le fait de mener des "mouvements unilatéraux soudains" dans un "environnement explosif". Barack Obama a également gracié mardi 63 autres détenus. Une mesure forte, réclamée par de nombreux soutiens sur les réseaux sociaux, qui n'ont pas tardé à s'exprimer: Donald Trump reviendra-t-il sur ces dernières mesures de l'ère Obama?

La militaire transsexuelle, qui s'appelait Bradley Manning au moment des faits reprochés, sera libérée le 17 mai. Elle avait été condamnée en août 2013 pour avoir transmis plus de 700'000 documents confidentiels au site WikiLeaks. S'il restera un citoyen attentif à la vie politique, le président américain n'a pas l'intention de briguer un quelconque mandat ni de prendre position publiquement, sauf sur des sujets qui lui semblent essentiels, comme le droit de vote, la discrimination ou la liberté de la presse.

Certains appels à la police seront bientôt payants — Paris
L'appel à ce numéro spécial sera facturé aux usagers 6 centimes d'euro la minute, en plus du coût normal de la communication. Comme d'autres administrations, la Préfecture de police de Paris va prochainement mettre en place une surtaxe des appels.

Xi Jinping prévient Donald Trump : la mondialisation est irréversible
La station de ski s'apprête à accueillir jusau'à samedi 3.000 leaders économiques et politiques mondiaux au 47è Forum économique mondial.

Davos : le président chinois à la défense du libre-échange
On sait bien que la Chine n'est pas si ouverte que cela au libre-échange. "Nous devons rester attachés au développement du libre-échange (.) et dire non au protectionnisme", a martelé le président chinois.

Il a par ailleurs réitéré qu'il souhaitait après son départ écrire et profiter de sa famille.

Donald Trump, républicain qui doit être investi dans ses fonctions vendredi, a menacé d'en finir avec la détente si Cuba ne faisait pas de nouvelles concessions, notamment dans le domaine politique.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL