Paul McCartney poursuit Sony pour récupérer les droits des chansons des Beatles

Marcel Micheaux
Janvier 19, 2017

Paul McCartney a décidé de porter plainte contre Sony ATV Music Publishing, la société qui détient les droits sur les chansons des Beatles.

L'ex-Beatles paye cher une de ses discussions avec Michael Jackson dans les années 80. Une trahison pour sir McCartney, lui qui partageait deux ans plus tôt son micro avec le roi de la pop sur le morceau "Say, Say, Say ". La légende veut que Michael Jackson ait décidé d'investir dans la propriété intellectuelle et la gestion de droits d'auteur, après une conversation avec Paul McCartney. Après sa mort en 2009, le groupe japonais Sony rachète les parts détenues par Michael Jackson dans leur société commune, pour 750 millions de dollars (702 millions d'euros). Duran Duran voulait récupérer les droits de certains de ses anciens tubes comme "Rio" ou "A view to a kill", chanson du générique du James Bond "Dangereusement vôtre", mais les juges ont estimé que la loi américaine ne s'appliquait pas en Grande-Bretagne. Elle indique que les artistes peuvent demander à récupérer leurs droits 35 ans après leur sortie et 56 ans pour les oeuvres éditées avant 1978. Or, Love me do, le premier single des Beatles, fêtera justement ses 56 ans en 2018.

Google rachète une série d'outils à Twitter
Nous sommes ravis de combiner cela pour en faire la meilleure plate-forme de développement mobile au monde. Séduit par l'attractivité de la plateforme, Google a donc décidé de lancer l'assaut et de s'offrir Fabric.

LEAD 1-La BCE maintient sa politique et appelle à la patience
Dans ce contexte, "le dollar suit une trajectoire en montagnes russes cette semaine", a observé Hussein Sayed, analyste chez FXTM. La monnaie européenne montait également face à la monnaie nippone, à 122,11 yens pour un euro contre 121,87 yens mercredi soir.

La bande annonce finale est en ligne + VOTRE AVIS — Logan
Vincent de Lavaissiere est rédacteur chez IGN France, gamer à plein temps, et dealeur de beats à ses heures perdues sur Twitter .

Tout débute sur le terres de Liverpool, où le jeune Paul vient d'avoir 20 ans lorsqu'il peaufine, aux côtés de John Lennon, les premières notes de "Love me Do ". "Nous sommes déçus de constater qu'ils nous poursuivent en justice et nous considérons que ce procès est à la fois inutile et prématuré", a réagi Sony dans un communiqué.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL