Des dizaines de milliers de manifestants en soutien à Artur Mas — Catalogne

Vanessa Beaulieu
Février 6, 2017

La justice espagnole lui reproche d'avoir organisé, le 9 novembre 2014, une consultation "illégale" sur l'indépendance de la Catalogne. "C'est la première fois qu'un gouvernement démocratique est jugé pour avoir laissé le peuple voter".

"L'initiative politique a été la mienne, à l'époque en tant que président de la Generalitat de Catalogne, a insisté Artur Mas. C'est un moment historique sans précédent".

Artur Mas, alors président de la région de Catalogne, a déclaré aux juges qu'il est "le principal responsable de l'idée de ce processus de participation citoyenne".

Artur Mas risque un interdiction d'exercer une fonction publique et d'occuper un mandat électif pendant dix ans.

Il leur est reproché d'avoir ignoré la cour constitutionnelle espagnole, qui avait suspendu, cette consultation, le 4 novembre 2014, jugée illégale par le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy à Madrid, car elle portait sur un sujet, l'unité de l'Espagne qui devait être débattu par tous les Espagnols. Lorsque celui-ci dirigeait la Generalitat, entre 2010 et 2016, Joana Ortega en était la vice-présidente, et Irene Rigau était en charge de l'Education. Les séparatistes, quant à eux, affirment qu'en interdisant cette consultation la cour constitutionnelle a porté atteinte à leurs droits fondamentaux, notamment la liberté d'expression, et même à la "démocratie".

La réplique de l'Iran à Trump : Exercices militaires avec tirs de missiles
Une mesure "insultante" et "honteuse", selon Téhéran, bloquée temporairement vendredi par un juge fédéral américain. L'Iran affirme disposer de différents types de missiles, y compris de longue portée (2.000 km).

Affaire Penelope : François Fillon va s'exprimer à 16 heures
L'élu des Alpes-Maritimes Éric Ciotti a souhaité que François Fillon "apaise les doutes" et appelé à l'unité. Cité par Le Monde , François Fillon aurait déclaré qu'elle "a fourni un gros travail documentaire".

Contre les "fake news", des médias français s'allient avec Facebook et Google
CrossCheck sera proposé à partir du 27 février et testé jusqu'à l'élection présidentielle. Des dispositifs similaires ont été mis en place aux États-Unis et en Allemagne.

Le résultat avait été sans appel avec 80,7 % des voix en faveur de l'indépendance et 2,3 millions de votants.

Une démonstration de force des indépendantistes qui réclamaient depuis plusieurs années un référendum en bonne et due forme sur le modèle du vote organisé en Ecosse en 2014.

La défense de la singularité catalane, une région avec une langue et une culture propres, tend depuis des décennies ses relations avec Madrid mais le conflit s'est aggravé depuis la crise économique de 2008.

Et ils promettent de faire sécession s'ils l'emportent. Ils dénoncent un "harcèlement judiciaire" mis en place par le gouvernement de Mariano Rajoy, Premier ministre espagnol. "La réconciliation est impossible parce qu'ils ont refusé le dialogue pendant trop longtemps", a-t-elle déclaré.

En cas de condamnation, Artur Mas a promis d'aller jusqu'à la Cour Européenne des Droits de l'Homme pour se défendre.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL