Des supporters exigent le départ des dirigeants — Bastia

Thibaut Duval
Février 6, 2017

Le Sporting Club de Bastia n'en finit plus de sombrer au classement, et la 23e journée de Ligue 1 a été particulièrement mauvaise pour le club corse. La Communauté d'agglomération de Bastia lui avait alors expliqué devoir préserver la pelouse d'Armand-Cesari à cause de l'enchaînement des matches à domicile du SCB (trois entre le 20 janvier et le 8 février).

"Une décision qui ne se prend pas" a répondu le président du SC Bastia, Pierre-Marie Geronimi au cours d'un échange chahuté de plusieurs minutes.

Des dizaines de milliers de manifestants en soutien à Artur Mas — Catalogne
En cas de condamnation, Artur Mas a promis d'aller jusqu'à la Cour Européenne des Droits de l'Homme pour se défendre. Artur Mas risque un interdiction d'exercer une fonction publique et d'occuper un mandat électif pendant dix ans.

Quand le fils de François Fillon travaillait pour Nicolas Sarkozy — "PenelopeGate"
Preuve que les deux dernières semaines ont laissé des traces au sein du parti, divisé sur la marche à suivre dans cette tempête. Il avait a quitté ses fonctions le 1er septembre 2016 après 17 ans passés à la tête du géant français de l'assurance.

Donald Trump rencontrera ses alliés de l'Otan en mai — États-Unis
Thomson Reuters shall not be liable for any errors or delays in content, or for any actions taken in reliance thereon. Trump a également accepté de participer à une réunion des dirigeants de l'OTAN, prévue fin mai en Europe.

"Il reste 15 finales de coupe, on doit gagner au moins 6 matches pour espérer pouvoir se maintenir en Ligue 1 et je pense que l'important est là", a encore réagi Pierre-Marie Geronimi au micro de France 3 Corse ViaStella. "On est des amoureux de ce club, je pense qu'on l'a démontré depuis de très nombreuses années". "On est venus ce soir parce qu'on savait qu'il y avait ce rassemblement, et on a tenu à y participer".

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL