François Fillon réfléchit à une émission télé de la dernière chance

Vanessa Beaulieu
Février 6, 2017

Dans cette affaire Fillon, les faits, alimentés par la presse, sont tenaces.

Du côté des fillonistes, c'est plus compliqué.

Rien ne se fera sans l'accord de François Fillon.

Mercredi, c'est Marc Joulaud, suppléant de François Fillon à l'Assemblée nationale qui a rémunéré Penelope Fillon comme assistante parlementaire pendant plusieurs années, qui a été entendu à l'OCLCIFF.

La crise se poursuit, nouvelles manifestations prévues — Roumanie
La Commission européenne et plusieurs ambassades occidentales ont exprimé leur préoccupation face au projet du gouvernement . Le gouvernement a été critiqué pour vouloir mettre à l'abri de la justice des élus et des hommes d'affaires.

L'assaillant du Louvre refuse de s'exprimer
Les médecins l'ayant déclaré "audible", il a été placé en garde à vue, hier, à l'hôpital, selon une source proche de l'enquête. Le Louvre est le musée le plus fréquenté au monde, avec 7,3 millions de visiteurs en 2016, dont 75 % d'étrangers.

PSG : Krychowiak titulaire… avec la réserve
Recruté pour 30 millions d'euros à l'intersaison, Krychowiak peine à se faire une place dans le groupe parisien. Parmi les joueurs alignés contre l'équipe manchoise, on retrouvait.

" Dès lors, nous avons souhaité connaître la position des Français sur la prise de position de François Fillon - "tenir bon et maintenir sa candidature tant qu'il n'est pas mis en examen " -, et nous n'avons surtout pas cherché à savoir si les Français le jugeaient coupable ou même s'il devait renoncer sans rappeler le contexte de cette décision ". Ses messages sont brouillés, parasités. Et chaque jour amène son lot de nouveaux éléments et il n'arrive pas à se défaire de ce sujet.

Conscient des ratés de sa communication, de sa défense approximative et de la colère qui monte dans les rangs de la droite, le candidat sait qu'il doit prendre une "initiative forte", selon la formule d'un proche, reprise par l'hebdo. Parce que je dirais qu'il y a encore toute latitude pour que ce projet présidentiel, qui a été révélé au moment de la primaire, trouve le candidat qui transforme l'essai et qui fait triompher nos idées au service des Français et au service du pays.

L'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, soutien d'Alain Juppé pour la primaire, a aussi appelé à l'unité. Alain Juppé, François Baroin, Laurent Wauquiez, Gérard Larcher, voire Nicolas Sarkozy... Un tiers, c'est d'ailleurs pratiquement ce que François Fillon a perdu en intentions de vote entre son intronisation fin novembre (il était à plus de 30%) et ses scores actuels dans les derniers sondages (il y dépasse à peine les 20%).

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL