Jean-Michel Cohen. Le Conseil d'État confirme la suspension du médecin

Henri Michaux
Mars 17, 2017

Il a désormais l'interdiction d'exercer la médecine pendant deux ans, dont un avec sursis.

Le Dr Cohen avait été condamné, en novembre 2015, par l'Ordre des médecins, à deux ans d'interdition d'exercice de la médecine, dont un an avec sursis, pour le caractère publicitaire de sa collaboration avec le site internet "Savoir maigrir".

"Pour le conseil, cette pratique commerciale relève d'un " manquement déontologique " en enfreignant " l'interdiction de pratiquer la médecine comme un commerce et l'obligation de s'abstenir de tout procédé publicitaire ". À l'époque, le conseil de l'Ordre ne voit pas d'un bon œil le site de coaching payant " Savoir Maigrir ", qui utilise l'image et le nom de Jean-Michel Cohen pour attirer le chaland.

Insultes contre Trump sur un compte Twitter piraté de McDo
Notez que Donald Trump n'a pas officiellement réagi à cette polémique. Le président fustige une nouvelle fois les médias traditionnels.

Législatives aux Pays Bas: pas de raz-de-marée pour Geert Wilders
Comme Marine Le Pen, Geert Wilders n'est pas en rupture avec le système mais cherche à y trouver sa place. Geert Wilders pourra tourner le résultat dans tous les sens, il a connu la défaite.

Bain de sang dans une mosquée syrienne, rasée par des raids aériens
Elle a toujours démenti les accusations selon lesquelles ses raids ont tué des civils en Syrie. Aaux avions de la coalition s'ajoutent ceux du régime syrien, de la Russie et de la Turquie.

Le Conseil d'État a confirmé ce mercredi la première condamnation reçue à l'automne 2015 par le nutritionniste Jean-Michel Cohen de la part de la chambre disciplinaire de l'Ordre des médecins. Une décision contre laquelle il s'était donc pourvu en cassation.

Dans sa décision, le Conseil d'État n'a pas remis en cause le jugement de la chambre disciplinaire de l'Ordre, estimant qu'elle n'avait ni commis d'erreur de droit, " ni dénaturé ni inexactement qualifié les faits " incriminés au Dr Cohen. Le site "Savoir maigrir" (qui porte donc le titre d'un best-seller du médecin) dispense des conseils nutritionnels personnalisés destinés à favoriser la perte de poids, moyennant la souscription d'abonnements payants. Le code de la santé publique stipule en effet que, lorsqu'un praticien "participe à une action d'information du public de caractère éducatif et sanitaire", il doit "se garder (.) de toute attitude publicitaire, soit personnelle, soit en faveur des organismes où il exerce (.), soit en faveur d'une cause qui ne soit pas d'intérêt général".

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL