Présidentielle : Hamon, 1717 parrains mais beaucoup d'absents

Marie-Ange Beliveau
Mars 17, 2017

L'ancien Premier Ministre a provoqué un tollé en annonçant qu'il n'apporterait pas son parrainage à Benoit Hamon après avoir affirmé qu'il le soutiendrait; il ne parrainera pas davantage Emmanuel Macron, démarche que s'apprêtent à accomplir un certain nombre d'élus PS. Ces "coups de canif" au règlement ont provoqué des réactions très vives dans le camp de Benoit Hamon, mais aussi parmi les "loyalistes" du PS qui l'ont rallié, et qui déplorent que le débat se concentre sur le rejet de Marine Le Pen, plaçant ainsi la candidate du FN au centre du jeu. Son grand meeting aura lieu à Bercy dimanche, où 12.000 personnes sont attendues. Pas de virage à 180 degrés dans cette nouvelle version, qui reprend les piliers du projet qui a fait son succès à la primaire de la "Belle alliance populaire ": réforme démocratique (avec le "49-3 citoyen "), ambition écologique, revenu universel d'existence. "Je prends tout cela comme des analyses ou des prises de positions, mais j'estime nécessaire de se rassembler derrière le candidat socialiste", a-t-il ajouté sur Radio Classique. Cette proposition, directement inspirée de celle formulée par Arnaud Montebourg durant la primaire, est "une des plus importantes de mon programme économique", a insisté l'ancien ministre de l'Education.

Et si la défaite de Manuel Valls servait son dessein? Ni Emmanuel Macron ni, surtout, Benoît Hamon alors que la date limite pour l'envoi des formulaires des parrainages au Conseil constitutionnel est fixée à ce vendredi 17 mars 18 heures.

Une coque pour iPhone qui embarque un smartphone Android — Eye
La version la moins onéreuse sera vendue à 95 dollars, environ 88 euros en conversion brute pour la version sans 4G. Il a en effet la particularité d'ajouter un smartphone Android au dos du téléphone portable d'Apple.

Renault et son PDG face à la justice — Dieselgate
" La société a utilisé une stratégie ayant pour objectif de fausser les résultats des tests antipollution", écrit la DGCCRF . Que risque Renault? Selon la DGCCRF , l'amende maximale infligée au constructeur pourrait atteindre 3,58 milliards d'euros.

Elections aux Pays-Bas: le centre-droit devance l'extrême-droite
Deux scrutins clés doivent se tenir, la présidentielle en France en avril et mai et les législatives en Allemagne à l'automne. Ils ont laissé derrière eux le PVV de Geert Wilders , qui devient néanmoins la deuxième force du pays.

International Invité ce matin dans la matinale de France Inter, Arnaud Montebourg n'y a pas été par quatre chemins.

Avec plusieurs de ses amis politiques, l'ancienne première secrétaire du PS avait apporté son soutien à Benoît Hamon dès le lendemain du premier tour de la primaire organisée par le PS. "Je ne me sens pas trahi, mais certainement que les électeurs de la primaire de la gauche se sentent trahis", a commenté Benoît Hamon. Mais un échec de Benoît Hamon - chez une partie des socialistes, on le voit autour de 10% seulement! - précipiterait le processus.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL