François Hollande qualifie d'"attentat" l'explosion au FMI à Paris

Vanessa Beaulieu
Mars 18, 2017

Des résidus de timbres grecs ont aussi été retrouvés par la police française après l'explosion d'un colis piégé, a-t-on appris jeudi de source proche de l'enquête.

Cette explosion est survenue au lendemain de la découverte d'un paquet piégé au ministère allemand des Finances, dont l'envoi a été revendiqué par un groupe anarchiste grec.

La directrice-générale du FMI, Christine Lagarde, a elle condamné 'l'acte de violence' commis contre les bureaux de son institution.

Mercredi à Berlin, un "mélange explosif" a été découvert au ministère allemand des Finances.

'Nous sommes toujours visés.

Diplomatie : Kate et William d'Angleterre reçus pour la première fois à l'Elysée
Comme le veut le protocole, deux "cavaliers de la Garde républicaine à pied" leur ont rendu les honneurs militaires. Le prince William et son épouse lancent une initiative franco-britannique intitulée "Les voisins".

Un homme abattu à l'aéroport d'Orly
Il était actuellement sous contrôle judiciaire pour un vol à main armé, d'après une autre source proche de l'enquête. Une opération de déminage a permis de constater l'absence d'explosifs, a annoncé le ministère de l'Intérieur.

Fusillade dans une école en France: une deuxième personne arrêtée
Le troisième adolescent qui avait été placé en garde à vue, frère jumeau du complice présumé, a été mis hors de cause et libéré. Une cellule de crise a été installée et les plans particuliers de mise en sécurité ont été déclenchés, selon lui.

Le groupe anarchiste Conspiration des cellules de feu "serait vraisemblablement à l'origine" de l'envoi du colis, a indiqué à l'AFP une source policière grecque.

L'explosion s'est produite peu avant midi dans les locaux de la représentation du FMI en France, avenue d'Iéna, non loin de l'Arc de Triomphe. Là, en l'occurrence, c'est le Fonds monétaire international, mais c'est en France, c'est la France. "(.) Nous sommes directement concernés", a encore déclaré le chef de l'Etat en réaffirmant sa volonté de maintenir l'état d'urgence.

"Compte tenu de ces premières constations, l'enquête s'oriente plutôt vers la piste d'un groupe anarcho-autonome", a précisé cette source. Selon François Hollande, il s'agit d " un attentat', qui montre que 'nous sommes toujours visés'. La préfecture de police avait assuré de son côté que la personne n'était que "légèrement blessée". Quelques heures auparavant le préfet de police de Paris Michel Cadot avait indiqué que l'explosion avait été provoquée par un engin pyrotechnique "relativement artisanal", qui a provoqué des "dégâts assez limités dans le bureau". Plusieurs personnes ont été évacuées "par mesure de précaution". "Nous devons rechercher toutes les causes et trouver les coupables".

Mercredi 15 mars, le ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas, avait estimé que les conditions étaient réunies pour "une sortie de l'état d'urgence", instauré en France au soir des attentats jihadistes du 13 novembre 2015 et prolongé jusqu'au 15 juillet 2017.

Le nom de Vasilis Kikilias, le porte parole du parti grec Nouvelle Démocratie, figurait comme adresse d'expéditeur sur le paquet piégé qui a été reçu hier par le FMI à Paris.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL