Le Conseil d'Etat rejette la demande de Nicolas Dupont-Aignan — Débat présidentiel

Henri Michaux
Mars 18, 2017

"Il s'agit d'éviter l'assassinat politique qui consiste à exclure définitivement une personnalité", avait lancé Nicolas Dupont-Aignan lors de l'audience devant le Conseil d'Etat.

Alors que Nicolas Dupont-Aignan contestait son absence du débat présidentiel du lundi 20 mars organisé par TF1, le Conseil d'État a débouté le leader de Debout la France dans sa requête. Le Conseil d'Etat a rejeté jeudi son recours considérant que son absence ne contrevient pas au "principe d'équité" Dans un communiqué, le Conseil d'Etat, fait valoir que cette absence ne porte pas "une atteinte grave et manifestement illégale au pluralisme de l'expression des courants de pensée et d'opinion" et ne constitue pas à elle seule "une méconnaissance du principe d'équité" entre les candidats à la présidentielle. Loin de faire l'unanimité, ce débat réunira les cinq plus "gros" candidats (Emmanuel Macron, Marine Le Pen, François Fillon, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon), laissant donc sur la touche Nicolas Dupont-Aignan, Nathalie Arthaud et François Asselineau, qui ont pourtant vu leur candidature validée par le Conseil constitutionnel. Mais, le CSA refusant de faire plier TF1, il s'était tourné vers le Conseil d'Etat.

États-Unis: aucune preuve sur d'éventuelles écoutes à la Trump Tower
Interrogé mercredi soir, sur Fox News, sur la façon dont il avait appris cette affaire, il avait répondu avoir "lu des choses". Il avait ensuite fait référence à un article du New York Times et " d'autres choses " qu'il avait lues évoquant des écoutes .

Valls et Mélenchon à la manœuvre — Recomposition à gauche
Il revient également sur les perturbateurs endocriniens et son programme environnemental qui lui a valu le soutien d'EELV. Les équipes de Benoît Hamon ont donc certainement dû le convaincre de taper fort et de se soumettre à cet exercice.

"Il rompt le serment pris devant les électeurs" — Hamon sur Valls
Mais alors que Manuel Valls prépare déjà l'après 2017, les portes se referment de l'autre côté de l'échiquier. Car Manuel Valls n'est pas le seul candidat de la primaire à avoir trahi son engagement.

Nicolas Dupont-Aignan aura toutefois l'occasion d'exposer ses propositions, avant le débat de TF1 sur Explicite, média 100% vidéo et 100% web.

Les représentants du CSA ont expliqué de leur côté que la "dynamique de campagne" et les scores du parti aux dernières élections (1,79% à la dernière présidentielle, aux alentours de 3,80% aux dernières régionales et européennes) rentraient aussi en ligne de compte pour calculer le temps d'antenne des candidats.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL