Angela Merkel accueillie par Donald Trump à la Maison Blanche

Vanessa Beaulieu
Mars 19, 2017

Le président américain s'est voulu plutôt rassurant sur ce point, tout en qualifiant l'Accord de libre-échange nord-américain avec le Mexique et le Canada de "désastre". Il a ainsi voulu transformer cette lourde accusation en plaisanterie, une référence au scandale survenu en 2014 quant à la présumée mise sous écoute du téléphone cellulaire de Mme Merkel.

Comme il l'avait promis, Donald Trump fera bel et bien don de son salaire annuel en tant que président, soit 400.000 dollars, à une association caritative comme l'a annoncé son porte-parole Sean Spicer ce lundi 13 mars. Awkard, comme on dit outre-Atlantique.

Jeudi, M. Mnuchin a rencontré à Berlin son homologue allemand Wolfgang Schäuble: il a assuré que les Etats-Unis ne veulent pas une "guerre commerciale", mais un commerce plus équilibré, basé sur un libre-échange, qui "devra être juste" et réciproque. Angela Merkel devrait rencontrer Vladimir Poutine le 2 mai à Moscou. Devant les médias, Donald Trump a confirmé son "fort soutien" à l'OTAN, pour autant que les pays membres augmentent leur participation financière. "Je ne suis pas un isolationniste, je suis un partisan du libre-échange mais aussi du commerce équitable, et notre libre-échange a conduit à beaucoup de mauvaises choses" en termes de dette et de déficits, a déclaré le dirigeant américain. Elle a également souligné que le "succès des Allemands" sur le plan de l'économie mais aussi sur les questions de sécurité et de paix allait de pair avec "l'intégration européenne".

Alexandre Allard: l'enfance et la petite enfance
La société a fusionné avec Babyloan pour devenir la plus grande communauté dans le domaine du financement participatif en France. Alexandre Allard veut alors faire de cet endroit, un espace de rencontre et de découverte pour les artistes contemporains.

Emmanuel Macron creuse l'écart avec François Fillon
A gauche, l'écart se resserre entre Benoît Hamon , qui perd 1,5 point en dix jours à 12,5%, et Jean-Luc Mélenchon, stable à 11,5%. Son socle électoral ne semble pas vraiment s'éroder suite à cette séquence: 70% de ses électeurs se déclarent sûrs de leur choix.

Fed : deuxième hausse des taux d'intérêt en trois mois
Pour 2018, deux autres augmentations sont prévues -pas plus que la Fed ne le prévoyait en décembre-, pour porter les taux à 2,1%. La Fed envisage que la moyenne des taux atteindra 3% en 2019, au lieu de 2,9% précédemment évalués.

Si la visite avait commencé classiquement par une poignée de main entre les deux dirigeants sur le perron de la Maison Blanche. "C'est quelque chose dont je suis profondément convaincue", a-t-elle insisté à l'attention du président républicain qui a, au cours des mois écoulés, loué le "merveilleux" Brexit ou encore prédit tout sourire que d'autres pays allaient quitter l'Union prochainement. Une allusion aux écoutes du renseignement américain révélées en 2013 dont avait été victime la chancelière allemande. Le regard de la chancelière vaut son pesant. Mais chez Donald Trump, c'est l'occasion d'éviter une question embarrassante. posée par un journaliste allemand, et non américain, comme l'ont regretté de nombreux internautes.

Donald Trump a même créé un malaise lors de la séance photo dans le bureau ovale, en refusant de serrer la main de la chancelière allemande devant les caméras.

"Aux antipodes en matière de styles et de politiques, Monsieur Trump et Madame Merkel ont fait tout leur possible pour avoir l'air de travailler ensemble".

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL