Emmanuel Macron creuse l'écart avec François Fillon

Leopold Bellegarde
Mars 19, 2017

Elle devance d'un cheveu Emmanuel Macron, qui rassemble 25 % des intentions de vote au premier tour, soit un recul d'un point par rapport au 8-10 mars.

Marine Le Pen et Emmanuel Macron se qualifieraient pour le second tour de la présidentielle, avec un nette avance sur François Fillon, qui résiste plutôt bien après sa mise en examen, selon un sondage BVA diffusé samedi.

Marine Le Pen reste en tête des intentions de vote pour le premier tour de l'élection présidentielle, avec 26,5%, devant Emmanuel Macron (25,5%) et François Fillon (18%), selon le sondage quotidien Ifop-Fiducial pour Paris Match, CNews et Sud Radio publié jeudi.

ATP - Indian Wells - L'entraînement de Federer et Sock
A l'intersaison, Stan Wawrinka avait émis le désir de témoigner d'une plus grande constance dans les tournois Masters 1000. Il pourrait y retrouver son compatriote Roger Federer - aux prises actuellement avec l'Américain Jack Sock - ce dimanche.

Le Pen toujours devant Macron au premier tour
L'occasion pour lui de creuser l'écart en vue du second tour ou de relancer au contraire sa confrontation avec François Fillon . Décidément, la mauvaise passe entamée par François Fillon fin janvier ne se referme pas.

Diplomatie : Kate et William d'Angleterre reçus pour la première fois à l'Elysée
Comme le veut le protocole, deux "cavaliers de la Garde républicaine à pied" leur ont rendu les honneurs militaires. Le prince William et son épouse lancent une initiative franco-britannique intitulée "Les voisins".

Décidément, la mauvaise passe entamée par François Fillon fin janvier ne se referme pas. Marge d'erreur de 0,3 à 1,1 point. Depuis, hors de question pour lui de soutenir publiquement Benoît Hamon ou de rallier la cause d'Emmanuel Macron comme certains élus et militants PS l'ont fait ces dernières semaines. Dans ce contexte, l'intérêt pour la campagne atteint son plus bas niveau depuis le début de ce baromètre (58%, -4 points par rapport à la semaine précédente), traduisant la lassitude des électeurs par rapport aux affaires et une forte attente pour des débats de fond. Son socle électoral ne semble pas vraiment s'éroder suite à cette séquence: 70% de ses électeurs se déclarent sûrs de leur choix.

A gauche, l'écart se resserre entre Benoît Hamon, qui perd 1,5 point en dix jours à 12,5%, et Jean-Luc Mélenchon, stable à 11,5%. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes: sexe, âge, profession de la personne de référence du ménage, région et catégorie d'agglomération.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL