Fed : deuxième hausse des taux d'intérêt en trois mois

Aubin Brasseur
Mars 19, 2017

Le taux interbancaire au jour le jour se situe désormais entre 0,75% et 1% après cette hausse, la troisième en dix ans et la deuxième depuis l'élection de Donald Trump.

Tous les membres du FOMC ont voté pour cette décision, à l'exception de Neel Kashkari (Fed de Minneapolis) qui aurait préféré un statu quo monétaire.

Contrairement aux attentes de certains analystes, elle ne table pas sur une accélération du nombre de hausses de taux cette année qui aurait pour but de prévenir une surchauffe de l'économie. Pour 2018, deux autres augmentations sont prévues -pas plus que la Fed ne le prévoyait en décembre-, pour porter les taux à 2,1%. La déclaration de politique monétaire sera accompagnée des dernière prévisions économiques et les projections de taux des gouverneurs. La Fed envisage que la moyenne des taux atteindra 3% en 2019, au lieu de 2,9% précédemment évalués.

Neureuther en tête du géant d'Aspen, Pinturault 3e — Ski
Felix Neureuther a réalisé samedi le meilleur temps de la première manche lors du slalom géant d'Aspen, finale de la saison. Loïc Meillard, le tout frais champion du monde juniors en géant, s'est classé 22e (à 1 " 84).

Diplomatie : Kate et William d'Angleterre reçus pour la première fois à l'Elysée
Comme le veut le protocole, deux "cavaliers de la Garde républicaine à pied" leur ont rendu les honneurs militaires. Le prince William et son épouse lancent une initiative franco-britannique intitulée "Les voisins".

Un homme abattu après avoir dérobé l'arme d'un militaire — Orly
Vers 8h30, cet homme s'est jeté sur une jeune aviatrice, qui patrouillait dans le hall 1 de l'aéroport avec deux autres soldats. Celui d'Orly Sud , où a eu lieu l'attaque, reste pour sa part partiellement fermé , a annoncé à l'AFP Aéroports de Paris.

La Fed s'est toutefois jusqu'ici gardée de prendre en compte les projets de relance du président Trump, notamment les réductions d'impôts et les dépenses en infrastructures, tant que ceux-ci ne sont pas votés. Dans un communiqué, la banque centrale a indiqué que le raffermissement du marché du travail et la hausse des prix à la consommation l'ont rapprochée de ses cibles pour l'emploi et l'inflation. En 2018 et 2019, l'inflation devrait rester à 2%, estime l'institution monétaire.

Il faut dire que des indices d'activité PMI au chômage en passant par l'inflation, la plupart des indicateurs sont au vert outre-Atlantique. Dressant un bilan positif de l'économie des Etats-Unis qui continue à progresser "de manière modérée", la banque centrale souligne que les investissements des entreprises "se sont raffermis" alors qu'elles les trouvaient "mous" auparavant.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL