" "L'Allemagne " doit d'énormes sommes d'argent " à l'OTAN, dit Trump

Aubin Brasseur
Mars 19, 2017

Pourquoi? "Parce que les Etats-Unis doivent être plus payés pour la défense très puissante et très coûteuse qu'ils fournissent à l'Allemagne", estime Donald Trump.

Elle réagissait à un tweet du président américain envoyé samedi, au lendemain de son entretien à la Maison blanche avec la chancelière allemande, Angela Merkel.

"En dépit de ce que vous avez entendu de la part des [médias] de "fake news", j'ai eu une excellente rencontre avec la chancelière Angela Merkel", a tweeté Donald Trump depuis sa résidence de Floride, où il passe le week-end.

Philippe Poutou franchit la barre des 500 signatures pour l'élection présidentielle
Pourtant, " ça ne nous a pas tellement gêné, parce que les maires ont du courage. "C'est verrouillé, c'est le monde de l'argent ". Philippe Poutou avait souligné avoir " une inquiétude sur le fonctionnement et sur le traitement " de la part de cette instance.

Divergences sur le fond ; différences sur la forme — Trump-Merkel
Après un échange dans le Bureau ovale, les deux dirigeants ont participé à une conférence de presse commune. La chancelière a quant à elle répété que le " succès des Allemands " va de pair avec l'unité de l'Europe.

Monaco garde le rythme face à Caen
Lorient s'est justement relancé samedi dans la course au maintien en renversant dans le temps additionnel Nancy (3-2). Un doublé, donc, pour Kylian Mbappé, qui porte son total à 13 buts inscrits cette saison.

Dans son premier tweet, le président américain a commencé par qualifier d'"excellente" sa rencontre avec la chancelière allemande, la veille, à Washington. Il l'a d'ailleurs fait remarquer à Angela Merkel vendredi, lors de leur rencontre, avant de rappeler publiquement "le besoin pour nos alliés de l'OTAN de payer leur juste part pour la défense".

Berlin a rejeté l'affirmation du président américain Donald Trump selon qui l'Allemagne doit à l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) des montants importants en raison d'investissements militaires déficients. "Nous nous engageons aujourd'hui à cet objectif de 2% [du produit intérieur brut] jusqu'en 2024", a-t-elle déclaré au cours d'une conférence de presse commune.

La ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, a affirmé dimanche qu'il n'y avait pas de "compte du débiteur à l'OTAN". "Les dépenses de défense vont aussi aux missions de maintien de la paix de l'ONU, à nos missions européennes et à notre contribution pour combattre le terrorisme de l'Etat islamique".

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL