Perquisition au domicile de l'homme abattu à Orly — Garges-lès-Gonesse

Aubin Brasseur
Mars 19, 2017

La section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête en flagrance.

Que s'est-il passé samedi à Orly?

Vers 08h30, au premier étage du hall 1 du terminal, il menace avec son pistolet à grenailles une militaire en patrouille pour s'emparer du fusil d'assaut Famas qu'elle porte en bandoulière. "Je suis là pour mourir par Allah (.), il y aura des morts", a déclaré l'homme. Plusieurs vols ont été déroutés sur l'aéroport de Roissy. L'aéroport d'Orly a été évacué après les coups de feu, selon les témoins. Le trafic a repris progressivement dans les deux terminaux samedi après-midi.

Le président de la République a "salué" le "courage et l'efficacité" des policiers et militaires intervenus pour mettre fin aux "agressions commises par un individu particulièrement dangereux".

Reprise des activités à l'aéroport d'Orly
Une opération de déminage a permis de constater l'absence d'explosifs, a annoncé le ministère de l'Intérieur en fin de matinée. Dans la Clio laissée sur place, les policiers ont alors découvert un tee-shirt maculé de sang.

Retour progressif à la normale à Orly au lendemain de l'attaque
Selon le gouvernement, l'homme n'est pas parvenu à s'emparer du fusil d'assaut Famas que la militaire portait en bandoulière. Vers 8h30, l'homme se trouve au premier étage du terminal Sud de l'aéroport d'Orly, dans la zone publique de l'aéroport.

UBS révise à la baisse son bénéfice et réduit les bonus
A fin décembre, les réserves pour litiges dans ce cas particulier atteignaient 1500 millions de dollars (1504 millions de francs). UBS vient d'annoncer que son bénéfice était révisé à la baisse de 102 millions de francs suisses, soit 95 millions d'euros.

Que s'est-il passé avant son arrivée à Orly?

L'un des policiers a été légèrement blessé. Il avait été repéré peu avant les faits à Vitry-sur-Seine "pour un car jacking", a encore indiqué le ministre. Il était actuellement sous contrôle judiciaire pour un vol à main armé, d'après une autre source proche de l'enquête. Il faisait l'objet d'une interdiction de quitter le territoire. Mais la perquisition n'avait rien donné. L'assaillant a été identifié comme un Français connu des services de renseignement.

Le domicile de Ziyed B., à Garges-lès-Gonesse, a été perquisitionné, quelques grammes de cocaïne ont été retrouvés ainsi qu'une machette. Une opération de déminage a été lancée pour déterminer si l'homme était porteur ou non d'explosifs. D'après Le Figaro, le frère et le père de l'homme ont été placés en garde à vue en milieu de journée. Selon l'AFP, l'assaillant les aurait contactés en disant "j'ai fait des bêtises, j'ai tiré sur des gens et on m'a tiré dessus". Des bouchons monstres se formaient également sur la voie rapide qui mène à l'aéroport, et certains conducteurs descendaient de leurs voitures, pour savoir ce qu'il se passait.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL