Trump accuse l'Allemagne de "devoir de l'argent" aux Etats-Unis — OTAN

Vanessa Beaulieu
Mars 19, 2017

Le président américain, Donald Trump, a affirmé vendredi, aux côtés de la chancelière allemande, Angela Merkel, qu'il n'était "pas isolationniste" en matière de commerce mais partisan d'un commerce "équitable". Néanmoins, l'Allemagne doit de vastes sommes d'argent à l'Otan et aux États-Unis. Pourquoi? "Parce que les Etats-Unis doivent être plus payés pour la défense très puissante et très coûteuse qu'ils fournissent à l'Allemagne", estime Donald Trump.

Dans son premier tweet, le président américain a commencé par qualifier d'"excellente" sa rencontre avec la chancelière allemande, la veille, à Washington.

Despite what you have heard from the FAKE NEWS, I had a GREAT meeting with German Chancellor Angela Merkel.

Des longueurs pour la bonne cause à Dijon — Nuit de l'eau
Les nageurs sont invités à réaliser des longueurs au profit de l'UNICEF et la Fédération Française de Natation, soutenue par EDF. L'intégralité des sommes récoltées sera reversée à l'Unicef .

En s'emparant de la République, Mélenchon met la pression sur Hamon
Le cortège, qui partira de Bastille à 14h, sera placé sous haute sécurité compte tenu de l'état d'urgence toujours en vigueur. Jean-Luc Mélenchon se veut être le candidat 2.0 des prochaines élections présidentielles.

François Hollande qualifie d'"attentat" l'explosion au FMI à Paris
Mercredi à Berlin, un "mélange explosif" a été découvert au ministère allemand des Finances. 'Nous sommes toujours visés. La préfecture de police avait assuré de son côté que la personne n'était que "légèrement blessée".

Très critique envers l'Alliance atlantique, qu'il juge "obsolète", Donald Trump reproche régulièrement aux alliés de ne pas respecter leur part du financement.

Plus tard, dans une conférence de presse donnée par les homologues, M. Trump avait insisté sur son discours d'"America First" ("Les États-Unis d'abord"). La dirigeante allemande a pour sa part assuré que "l'Allemagne devait augmenter ses dépenses" dans l'Otan. "Nous nous engageons aujourd'hui à cet objectif de 2 % du PIB jusqu'en 2024", a-t-elle déclaré.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL