Trump accuse l'Allemagne de "devoir de l'argent" aux Etats-Unis — OTAN

Vanessa Beaulieu
Mars 19, 2017

Le président américain, Donald Trump, a affirmé vendredi, aux côtés de la chancelière allemande, Angela Merkel, qu'il n'était "pas isolationniste" en matière de commerce mais partisan d'un commerce "équitable". Néanmoins, l'Allemagne doit de vastes sommes d'argent à l'Otan et aux États-Unis. Pourquoi? "Parce que les Etats-Unis doivent être plus payés pour la défense très puissante et très coûteuse qu'ils fournissent à l'Allemagne", estime Donald Trump.

Dans son premier tweet, le président américain a commencé par qualifier d'"excellente" sa rencontre avec la chancelière allemande, la veille, à Washington.

Despite what you have heard from the FAKE NEWS, I had a GREAT meeting with German Chancellor Angela Merkel.

Garcia en 8e, Pouille au 3e tour — Indian Wells
Pour la première fois depuis l'Open d'Australie où elle avait atteint le 3e tour, Garcia a enchaîné deux victoires de suite. La Française a signé une belle qualification aux dépens de Johanna Konta, 11e joueuse mondiale.

Neureuther en tête du géant d'Aspen, Pinturault 3e — Ski
Felix Neureuther a réalisé samedi le meilleur temps de la première manche lors du slalom géant d'Aspen, finale de la saison. Loïc Meillard, le tout frais champion du monde juniors en géant, s'est classé 22e (à 1 " 84).

Premier face-à-face Trump-Merkel à la Maison blanche
Le président américain a défini l'immigration comme étant " un privilège, pas un droit ". Encore un point de friction entre les deux dirigeants qu'il sera difficile d'aplanir.

Très critique envers l'Alliance atlantique, qu'il juge "obsolète", Donald Trump reproche régulièrement aux alliés de ne pas respecter leur part du financement.

Plus tard, dans une conférence de presse donnée par les homologues, M. Trump avait insisté sur son discours d'"America First" ("Les États-Unis d'abord"). La dirigeante allemande a pour sa part assuré que "l'Allemagne devait augmenter ses dépenses" dans l'Otan. "Nous nous engageons aujourd'hui à cet objectif de 2 % du PIB jusqu'en 2024", a-t-elle déclaré.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL