11 candidats officiellement en lice — Présidentielle française

Vanessa Beaulieu
Mars 20, 2017

Huit premiers candidats avaient déjà franchi cette semaine le cap des 500 signatures d'élus nécessaires pour se présenter, dont les cinq en tête dans les intentions de vote, qui doivent se retrouver pour un débat télévisé lundi soir: le conservateur François Fillon, le socialiste Benoît Hamon, Emmanuel Macron ("ni gauche, ni droite"), Marine Le Pen (extrême droite), Jean-Luc Mélenchon (gauche radicale).

La course aux parrainages s'est achevée vendredi à 18 heures, en même temps la période de dépôt des candidatures. Les dossiers des onze candidats ont été validés, la répartition des "parrains" respectant notamment des critères de diversité géographique. Pour être candidat il fallait aussi qu'une déclaration de candidature ainsi qu'une déclaration de patrimoine soient établies auprès du Conseil constitutionnel. La liste définitive de ceux qui ont réuni au moins 500 parrainages d'élus a été publiée ce samedi. Ils seront finalement onze candidats à prétendre à l'élection présidentielle.

Invité surprise de cette élection, François Asselineau s'était déjà qualifié grâce à une campagne menée tambour battant par voie d'affiches et via les réseaux sociaux. Souverainiste et europhobe, il avait vainement tenté sa chance en 2012.

" "Le président turc Erdogan reproche des " pratiques nazies " à Angela Merkel
Ainsi, le journal Günes s'est fait ainsi l'écho des accusations du pouvoir turc envers l'Allemagne. Ce dimanche, Sigmar Gabriel, chef de la diplomatie allemande, a voulu afficher sa fermeté.

Sa compagne si discrète se dévoile enfin — Benoît Hamon
Il ne s'agit pas de "faire des croche-pieds" au candidat désigné par la primaire, "mais en même temps, il y a aussi des conditions maintenant à respecter".

Le Bercy de Hamon versus le Bourget de Hollande
Mais mardi dernier, il sortait de sa réserve médiatique et confiait à Paris Match: "Je ne peux pas apporter mon parrainage à Benoît Hamon ".

À l'époque, "l'idée même de sortir de l'Union européenne paraissait farfelue, extrémiste". "Cinq ans plus tard, la crise de l'euro avec la Grèce, le Brexit, ont donné raison à ce que je dis depuis neuf ans", témoignait-il.

Jean Lassalle, lui aussi incertain jusqu'au bout, a fait mieux et rassemblé 708 parrainages. "Cela a été très difficile", racontait samedi matin le candidat à la voix rocailleuse et au fort accent du sud-ouest rapporte l'AFP. En 2014, il avait effectué un tour de France à pied pour rencontrer les Français. D'autres étaient plus loin du compte, comme Rama Yade, ancienne ministre du président Nicolas Sarkozy, avec 217 signatures. Comme au niveau national, c'est François Fillon qui obtient le de parrainages: 46 sur tout le département.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL