Ankara accuse Berlin de soutenir l'ennemi numéro un d'Erdogan

Vanessa Beaulieu
Mars 20, 2017

Le président turc Recep Tayyip Erdogan s'en est pris personnellement dimanche à la chancelière allemande Angela Merkel, l'accusant de "pratiques nazies", en référence à l'interdiction de meetings électoraux en faveur du oui au référendum turc du 16 avril. "Quand on les traite de Nazis, cela ne leur plait pas". Sigmar Gabriel, dans son interview, souligne que l'Allemagne, qui abrite une forte minorité turque, doit éviter de céder aux provocations de la Turquie car ce serait faire le jeu du président Erdogan, dont les propos inquiètent fortement dans les chancelleries européennes. "En particulier Merkel", a déclaré M. Erdogan dans un discours télévisé.

La défaite, en 2013, d'Istanbul face à Tokyo pour l'organisation des Jeux d'été de 2020 avait été vécue comme un traumatisme par la Turquie et une humiliation par le gouvernement turc, qui s'enorgueillit de ses gigantesques projets d'infrastructures. Ce dimanche, Ibrahim Kalim, porte-parole de Recep Tayyip Erdogan, a accusé les autorités allemandes de soutenir le réseau du prédicateur musulman Fethullah Gülen, révèle Reuters. "Mais tu a recours en ce moment à des pratiques nazies", a-t-il lancé à l'adresse de la chancelière.

"Est-ce que Monsieur Erdogan a encore tous ses esprits?", s'est interrogé une proche de Mme Merkel et vice-présidente de son parti conservateur CDU, Julia Klöckner.

La Turquie n'a jamais été aussi éloignée d'une adhésion à l'Union européenne, estime le ministre allemand des Affaires étrangères.

Bac littéraire. Une femme fait son entrée au programme, une première
Cette grande première - petit pas de plus vers une société plus paritaire -, on la doit à une professeur de Français. Le titre a été inscrit, jeudi, au "Bulletin officiel" de l'Éducation nationale .

Le débat opposera les principaux candidats ce soir sur TF1
La présidente du FN atteint son plus haut score depuis le début de ce sondage avec 28% des intentions de vote. Les sondages indiquent une tendance nette, représentative des rapports de force et des dynamiques du moment.

Mercato : Gameiro ferme la porte à l'OM
Et je me sens très bien en Espagne, j'espère finir ma carrière en Espagne " a confié Gameiro. Cet hiver, la presse française faisait étalage d'un intérêt de l'OM pour Kévin Gameiro.

Dans un nouvel accès de fureur, la Turquie a annoncé dimanche avoir convoqué l'ambassadeur d'Allemagne pour protester contre la tenue la veille à Francfort d'une manifestation de Kurdes lors de laquelle avaient été brandis des drapeaux du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), interdit, et avaient été lancés des appels à voter non au référendum du 16 avril.

Gülen, qui vit en exil aux États-Unis depuis 1999 et dont la Turquie demande l'extradition, est accusé par Ankara d'être l'instigateur du coup d'État militaire manqué de juillet dernier.

"Si la peine de mort est réintroduite en Turquie, cela entraînera la fin des négociations", a commenté le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL