Après l'attaque d'Orly, l'enquête se concentre sur le profil de l'assaillant

Vanessa Beaulieu
Mars 20, 2017

Il roule ensuite jusqu'à un bar de Vitry-sur-Seine, plus au sud, où il a ses habitudes, met en joue des clients, tire sans faire de blessés et abandonne son téléphone sur place. Puis il repart, abandonne sa voiture, en vole une autre et se rend à l'aéroport d'Orly (Val-de-Marne).

Une autopsie a été réalisée dimanche qui permettra notamment de déterminer si l'assaillant était sous l'emprise de l'alcool ou de stupéfiants. Sur lui, les enquêteurs ont retrouvé 750 euros, un exemplaire du coran, un paquet de cigarettes et un briquet et, à son domicile dans la banlieue quelques grammes de cocaïne et une machette. Je suis là pour mourir par Allah.

Le casier judiciaire de Ziyed Ben Belgacem, qui a tiré samedi sur un policier à Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise) puis agressé des soldats de l'opération Sentinelle à Orly, comportait neuf mentions, principalement pour des violences et du trafic. "De toute façon, il va y avoir des morts", a déclaré Ziyed Ben Belgacem dans l'aérogare d'Orly Sud, selon les premiers témoignages des soldats.

Ce samedi matin, aucun vol ne quitte l'aéroport d'Orly, deux heures après qu'un homme s'est saisi de l'arme d'un militaire de l'opération Sentinelle avant d'être abattu.

L'Allemagne dément devoir "d'énormes sommes d'argent" à l'Otan et aux Etats-Unis
On pouvait y voir Donald Trump ignorer manifestement l'invitation de la chancelière à une poignée de main. Le Président américain est revenu sur Twitter sur sa rencontre de vendredi avec Angela Merkel .

" "L'Allemagne " doit d'énormes sommes d'argent " à l'OTAN, dit Trump
Dans son premier tweet, le président américain a commencé par qualifier d'"excellente" sa rencontre avec la chancelière allemande, la veille, à Washington.

Face à Saint-Etienne, Dijon passe du Vert au presque rouge
Les Dijonnais affrontent des Verts en moyenne forme, après quatre défaites consécutives et deux matchs nuls. Dans les dernières secondes du match, les supporters dijonnais ont retenu leur souffle.

Le parquet antiterroriste a ouvert une enquête, notamment pour tentative d'homicide et d'assassinat sur personne dépositaire de l'autorité publique en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle.

L'enquête va s'attacher à rechercher d'éventuelles complicités.

Pour le procureur, plusieurs éléments désignent Ziyed Ben Belgacem comme un homme dangereux, déterminé "aller au bout de ce processus" mortifère: le choix de la cible, des militaires, "correspond aux mots d'ordre diffusés par les organisations terroristes jihadistes" et le profil de l'assaillant, "repéré comme radicalisé à l'occasion d'un passage en détention au cours des années 2011-2012". "Et sous l'effet de l'alcool et du cannabis, voilà où on arrive", a témoigné son père à la radio Europe 1, à l'issue de sa garde à vue. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL