Attaque à Orly: le père du suspect relâché

Vanessa Beaulieu
Mars 20, 2017

Il s'est ensuite rendu dans un bar où il a tiré plusieurs coups de feu, ne blessant personne.

Au lendemain de l'attaque à l'aéroport d'Orly, le profil et le parcours de l'assaillant, tué par la patrouille Sentinelle après avoir tenté de leur dérober une arme, continuent de poser question. On y voit Ziyed Ben Belgacem, l'auteur de l'agression, jeter au sol son sac contenant des hydrocarbures, avant d'agresser un militaire. L'homme, né à Paris le 14 février 1978, était actuellement sous contrôle judiciaire pour un vol à main armé.

Au terme d'une lutte de plus de deux minutes, avec la femme, il parvient à s'emparer de son fusil d'assaut, avant d'être abattu par les deux autres militaires, qui tirent à trois reprises. La fermeture des deux terminaux, le temps d'une opération de déminage, a obligé les autorités aéroportuaires à dérouter plusieurs dizaines de vols (notamment vers Roissy et Beauvais). Il se baissait et se relevait, et a fini par être touché par un tir létal, à 8h25.

" On ne sait pas si le contrôle routier a été l'élément déclencheur du passage à l'acte ou s'il a pu y avoir une préméditation", a indiqué une source proche de l'enquête.

" "Le président turc Erdogan reproche des " pratiques nazies " à Angela Merkel
Ainsi, le journal Günes s'est fait ainsi l'écho des accusations du pouvoir turc envers l'Allemagne. Ce dimanche, Sigmar Gabriel, chef de la diplomatie allemande, a voulu afficher sa fermeté.

Bruno Le Roux à son tour pris dans une affaire d'emplois fictifs ?
De même, la benjamine était en contrat à l'Assemblée nationale pendant un mois, à temps plein, du 20 avril 2015 au 22 mai 2015. Même chose pour un contrat engageant la sœur cadette, alors en cours préparatoire au lycée Jacques Decour à Paris.

Football: Zetchi plebscité président de la FAF avec 64 voix sur 103
Zetchi en insistant sur l'aspect de la formation, délaissé selon lui par le président sortant. Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook .

Hier, le frère et le cousin de l'assaillant ont également été entendus par la police dont l'enquête doit cerner la personnalité d'un homme décrit comme "discret", "froid" et "renfermé", tant par des voisins de l'appartement qu'il occupait à Garges-lès-Gonesse que par un surveillant de l'administration pénitentiaire pour qui il était également "un suiveur". Les papiers présentés à la police à Garges-lès-Gonesse sont ceux qui ont été retrouvés sur l'homme abattu à l'aéroport, ont précisé des sources policières. De la cocaïne, une machette et des devises étrangères ont été retrouvées lors de la perquisition menée chez lui.

"Mon fils n'a jamais été un terroriste", témoigne ainsi le père de Ziyed Ben Belgacem et de poursuivre: "Jamais il n'a fait la prière et il boit".

Mais l'homme n'était pas fiché "S" et après l'instauration de l'état d'urgence en 2015, la perquisition de son domicile "n'avait rien donné".

L'assaillant se trouvait dans "une sorte de fuite en avant", avait commenté samedi soir le procureur de Paris François Molins.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL