Bouteflika fait une apparition à la télévision algérienne

Vanessa Beaulieu
Mars 20, 2017

La télévision publique algérienne Canal Algérie a diffusé les images de l'audience du chef de l'Etat avec le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, qui lui a présenté un exposé sur la situation dans la région. Dans son intervention, le président algérien a réaffirmé le refus de toute intervention étrangère comme recours pour solutionner les conflits de la région, faisant notamment référence à deux pays frontaliers instables, la Libye à l'est et le Mali au sud. Mais l'absence prolongée du chef de l'Etat a suscité des rumeurs qui ont poussé les autorités à démentir, par le biais de Abdelmalek Sellal et de Ahmed Ouyahia, une quelconque maladie nouvelle de Bouteflika.

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika est apparu dimanche dans une vidéo pour la première fois depuis le brusque report il y a un mois d'une visite de la chancelière allemande Angela Merkel à Alger, ce qui avait entraîné des spéculations sur sa santé.

Retour à la normale à Orly au lendemain de l'attaque
La lutte qui dure plus de deux minutes avec la militaire démontre la très grande volonté de l'agresseur. Le cousin de l'assaillant s'était quelques heures plus tard aussi présenté spontanément à la police.

Moyens : Golovkin conserve sa ceinture dans la douleur
Il sera opposé au Thaïlandais Srisaket Sor Rungvisai, ancien champion WBC de la catégorie (41 victoires, 1 nul, 4 défaites). Daniel Jacobs a donné à Gennady Golovkin une opposition comme il n'en avait jamais eue auparavant, samedi, à New York.

L'homme abattu serait un extrémiste connu des services sécuritaires français — Orly-Sud
Durant deux minutes, la lutte est acharnée, ils tombent et Ziyed Ben Belgacem parvient à lui arracher son fusil d'assaut Famas. Une enquête a été ouverte notamment pour tentative d'homicide et d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste.

En 2013, il avait été victime d'un accident vasculaire cérébral (AVC) qui a affecté sa mobilité et son élocution. "Ce report est dû au fait que (.) M. Bouteflika, qui se trouve à sa résidence à Alger, est indisponible temporairement, du fait d'une bronchite aiguë", avait justifié un communiqué de la présidence.

Abdelaziz Bouteflika reprend du service. Le président, dit-on, procède à ses obligations comme à l'accoutumée.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL