Bruno Le Roux à son tour pris dans une affaire d'emplois fictifs ?

Leopold Bellegarde
Mars 20, 2017

Le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux a employé ses deux filles en tant qu'attachées parlementaires alors qu'elles étaient lycéennes puis étudiantes, révèle "Quotidien", l'émission présentée par Yann Barthès sur TF1. Entre 2009 et 2016, elles ont signé respectivement 10 et 14 contrats courts. Certaines dates interrogent sur la réalité de leur travail.

Pour l'aînée, aujourd'hui âgée de 23 ans, le premier contrat de collaboratrice parlementaire portait sur 12 jours, à la fin de son année de seconde, alors qu'elle avait seulement 15 ans.

Lorsque l'affaire Penelope Fillon avait éclaté, Bruno Le Roux s'en était indigné et avait jugé que les députés ne devraient pas faire travailler leur conjoint.

Or, selon nos confrères, elles étaient en stage ou à l'école pendant certains contrats.

L'Allemagne rejette les allégations de Donald Trump — OTAN
" Nous n'avons aucune dette à l'égard de l'OTAN", affirme le ministre de la Défense de l'Allemagne, Ursula von der Leyen . Ce qui inclut l'Otan mais aussi la défense européenne, ainsi que les Nations Unies.

Trump: Germany owes 'vast sums of money' to NATO and US
President Donald Trump welcomes German Chancellor Angela Merkel at the White House in Washington, U.S., March 17, 2017 . Each member is required by the guidelines of the alliance to put aside 2% of their economic output on defence.

Fusion Racing 92-Stade Français: Bernard Laporte prêt à s'opposer au projet ?
Même prêt à empêcher la fusion entre le Racing 92 et le Stade Français , annoncée par les deux clubs en début de semaine. Nous connaissons bien Bernard Laporte .

"Bien entendu, j'ai mes filles qui ont travaillé avec moi sur des étés, notamment, ou des périodes de vacances scolaires, mais jamais en permanence", a répondu Bruno Le Roux à "Quotidien" en marge d'un déplacement dans le Gard le 10 mars. Pas d'amalgame (avec l'affaire Fillon).

Est-il possible d'être collaborateur parlementaire.et lycéen? D'après lui, elles auraient effectué du classement et d'autres tâches parlementaires et il ne s'agirait en rien d'emplois fictifs. En effet, sa fille aînée a notamment été embauchée du 10 juin au 09 septembre 2013, alors qu'elle se trouvait durant cette période en stage chez Yves Rocher en Belgique... Pour le cabinet du ministre, il n'y a pas eu incompatibilité des emplois du temps: "La mission a pu être effectuée en horaires renforcés les premières semaines puis s'est poursuivie en plus du temps universitaire les semaines qui ont suivi jusqu'à ce que la mission confiée ait été réalisée".

De même, la benjamine était en contrat à l'Assemblée nationale pendant un mois, à temps plein, du 20 avril 2015 au 22 mai 2015. Même chose pour un contrat engageant la sœur cadette, alors en cours préparatoire au lycée Jacques Decour à Paris.

Le cabinet du ministre a précisé à "Quotidien" que "tous les contrats ont bien évidemment été établis en respectant les âges permettant de travailler, en lien avec les services de l'Assemblée nationale".

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL