Le frère et le cousin de l'assaillant relâchés

Leopold Bellegarde
Mars 20, 2017

" Je suis là pour mourir par Allah " aurait crié Ziyed Ben Belgacem au moment de l'attaque à l'aéroport d'Orly. L'enquête actuellement menée par la section anti-terroriste du parquet de Paris le déterminera. S'ils cherchent encore à déterminer clairement ses motivations, les enquêteurs ont rapidement retracé le parcours de l'agresseur: un homme du nom Ziyed Ben Belgacem, déjà connu des services de police et de renseignement.

Près de 3.000 personnes ont été évacuées du terminal Sud d'Orly ou confinées dans le terminal Ouest voisin.

A lire aussi: EN DIRECT. Attaques à Orly et à Stains: "Mon fils n'a jamais été un terroriste", dit le père de l'assaillant. Jamais il n'a fait la prière et il (buvait). Au terme d'une lutte "de plus de deux minutes", d'après le magistrat, avec la femme, il parvient à s'emparer de son fusil d'assaut, avant d'être abattu par les deux autres militaires, qui tirent à trois reprises.

"Je suis là par la volonté d'Allah, il va y avoir des morts", a indiqué Ziyed Ben Belgacem cité par les médias. Le frère et le cousin étaient toujours entendus dimanche par la police, mais la garde à vue du père avait été levée dès samedi soir.

Avant cela, il avait tiré sur un policier avec un pistolet à grenaille vers 6h55 du matin à Garges-lès-Gonesse lors d'un contrôle routier, alors qu'il roulait à "vive allure" et "feux éteints", d'après le procureur François Molins.

Débat de la présidentielle sur TF1 : va-t-il influer sur votre vote ?
L'étude a souligné que la présidente du Front national se trouve devant Emmanuel Macron (25%) avec trois points d'écart. Des rencontres qui semblent d'ores et déjà décisives dans la dernière ligne droite de cette course présidentielle.

Présidentielle : Marine Le Pen bat un record dans les sondages
Autres défis à relever pour François Fillon: faire oublier les affaires. Fini les affaires, la campagne commence vraiment lundi soir. Le premier tour des élections se tiendra le 23 avril.

L'aveu de Rabiot sur Barcelone-PSG
Adrien Rabiot a lui aussi été interrogé sur ce match historique pour les Parisiens, comme pour les Barcelonais. C'est juste avec le temps, l'enchaînement des matchs, l'enchaînement des victoires...

L'attaque a eu lieu vers 06h50 en plein aéroport d'Orly.

Ziyed Ben Belgacem était fiché pour une affaire de vol à main armée, son casier judiciaire comporte "neuf mentions" pour des faits de droit commun, et il faisait l'objet d'une interdiction de quitter le territoire. Il a été retrouvé sur lui 750 euros, un exemplaire du coran, un paquet de cigarettes et un briquet et, à son domicile, de Garges-lès-Gonesse (Val d'Oise) quelques grammes de cocaïne et une machette.

Il se trouvait dans "une sorte de fuite en avant avec un processus de plus en plus destructeur", a commenté samedi soir le procureur de Paris, François Molins.

Une enquête a été ouverte notamment pour tentative d'homicide et tentative d'assassinat sur personnes dépositaires de l'autorité publique, en relation avec une entreprise terroriste, ainsi que pour association de malfaiteurs terroriste criminelle. La DGSI avait opéré des vérifications à son sujet, sans pourtant trouver de quoi le ficher S. Il avait fait aussi l'objet d'une perquisition administrative en 2015 qui, elle non plus, n'avait rien donné. "Mais on n'arrivera pas à revenir à la normale avant demain matin", a prévenu le PDG du groupe Aéroport de Paris, Augustin de Romanet.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL