Rwanda: le pape implore le pardon divin

Vanessa Beaulieu
Mars 20, 2017

Le pape François a supplié le pardon de Dieu "pour les péchés et les fautes de l'Église et de ses membres. qui ont succombé à la haine et à la violence" dans le génocide rwandais.

Le président rwandais Paul Kagame avec le pape François lors d'une audience privée, au Vatican, le 20 mars 2017.

Recevant le président rwandais Paul Kagame au Vatican, le souverain pontife a dit espérer que ses excuses servent la cause de la paix au Rwanda et contribuent à une "purification de la mémoire".

Le plaidoyer pour le pardon a suivi une demande du Rwanda en novembre pour que le Vatican s'excuse sur le rôle joué par certains prêtres catholiques et des figures religieuses dans les massacres de 1994. Le président a apporté au pape un bâton traditionnel africain "pour convoquer les gens".

Benoît Hamon fait battre le coeur de Bercy: CL y était
Le temps d'une séquence de démonstrations de force avant le premier débat télévisé d'une " nouvelle campagne " à construire.

La grisaille est de retour
Le matin, de faibles pluies ou bruines sont encore prévues par endroits mais surtout le long de la frontière néerlandaise. Le début de la semaine prochaine sera dominé par les nuages et les pluies, avec néanmoins quelques éclaircies.

Les nationalistes refusent "de sombrer avec le Brexit" — Ecosse
Ils devraient autoriser Nicola Sturgeon à demander un vote sur un nouveau référendum. Theresa May a certainement flairé le danger.

Environ la moitié des Rwandais sont aujourd'hui catholiques, alors que beaucoup se sont tournés depuis la fin du génocide vers les Eglises pentecôtistes dites "de réveil".

Entre avril et juillet 1994, de nombreuses églises furent le théâtre de tueries de masse, les miliciens hutu y trouvant leurs victimes rassemblées - parfois par des prêtres qui livraient ensuite leurs ouailles aux tueurs - et sans échappatoire.

Le 21 novembre dernier, les neuf évêques rwandais, invités deux ans plus tôt par le pape à prendre l'initiative pour la réconciliation, avaient écrit une lettre demandant pardon pour tous les chrétiens ayant été impliqués dans le génocide. "L'Eglise n'a pas participé au génocide", avait estimé alors l'évêque Philippe Rukamba, président de la Commission épiscopale rwandaise.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL