Un débat télévisé inédit — Présidentielle

Vanessa Beaulieu
Mars 20, 2017

Marine Le Pen, Emmanuel Macron, François Fillon, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon se retrouvent ce lundi 20 mars sur TF1 pour un débat télévisé inédit. Tous deux ont déjà l'expérience de cet exercice difficile. Des records d'audience pour des débats politiques. François Fillon, lui, espère faire oublier les affaires en développant un programme qu'il juge plus charpenté que celui de ses adversaires. A la fois assourdissante et muette. Trépidante et creuse. Sans enjeux, sans débats, sans propositions. "Mais on n'y vient pas pour militer, juste pour s'informer".

"Les Français vivent cette campagne uniquement sur des impressions".

Marine Le Pen qui ne cesse de se renforcer dans les intentions de vote est visée par des affaires d'emplois fictifs et de financement illégal de campagne.

Certains parrainages témoignent de l'éclatement des forces politiques: Emmanuel Macron, revendiqué "ni de gauche, ni de droite", donné gagnant au second tour par les sondages, a ainsi obtenu un peu moins de la moitié de ses signatures à gauche, environ 11% au centre, 16% à droite et un peu moins d'un quart auprès d'élus "divers" ou sans étiquette. "La télévision a pris le pouvoir comme ja mais", poursuit le dirigeant socialiste. Une belle prestation télévisée accréditerait l'idée que le pire est désormais derrière l'ancien premier ministre de Nicolas Sarkozy, et qu'une reconquête est encore possible pour lui que les sondages ont toujours sous-estimé. Comme si ces deux heures trente de direct allaient être décisives. 20% des ondé n'expriment pas d'intention de vote. Ni les deux candidats d'extrême gauche Poutou ou Arthaud.

Les deux derniers scrutins ont été éloquents. Il entend démontrer que seul son programme peut permettre de sortir de la quasi-faillite économique de la France qu'il dénonce. En revanche, François Fillon ne refait rien de son retard et se place en troisième position à 17%. François Fillon semble hors du jeu. Pour compenser, la chaîne privée a prévu d'inviter les six autres chacun-e à leur tour dans un format court de 10 minutes au sein de son JT. Puis il a été largement amplifié par les débats.

Bac littéraire. Une femme fait son entrée au programme, une première
Cette grande première - petit pas de plus vers une société plus paritaire -, on la doit à une professeur de Français. Le titre a été inscrit, jeudi, au "Bulletin officiel" de l'Éducation nationale .

Benoît Hamon tiendra son dernier meeting dans le temple du rugby toulousain
"C'est surtout livrer la France à ceux qui préparent le pire des avenirs", met-il en garde, alors qu'Hamon doit tenir ce dimanche un meeting capital censé relancer sa campagne.

"Pas le bon moment pour prendre Paris" — Bruno Genesio
Même si la troisième place paraît compliquée à atteindre, on a une quatrième position à défendre. Je regrette qu'on n'ait pas su exploiter le petit temps de faiblesse du PSG en début de match .

Les échanges entre candidats favorisés. C'est un autre paradoxe de cette campagne.

Il faut dire que depuis plusieurs années l'animosité entre l'humoriste et la candidate du FN n'est plus un secret. Les cibles privilégiées de Marine Le Pen seront Emmanuel Macron - avec qui elle est dans un mouchoir de poche - et François Fillon.

Y a-t-il une urgence à revendiquer les racines chrétiennes de l'identité française (Le Pen et Fillon), ou à assumer son multiculturalisme (Macron, Hamon, et Mélenchon)?

Ils ont parlé de leurs projets pour la France mais également ils ont accepté de répondre aux questions parfois pièges de ces élèves.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL