Pratiques nazies: Berlin tente de calmer le jeu avec la Turquie

Vanessa Beaulieu
Mars 21, 2017

"En particulier Merkel", a déclaré Recep Tayyip Erdogan dans un discours télévisé.

L'Allemagne, qui héberge la plus importante diaspora turque au monde, dont 1,4 million de personnes inscrites sur les listes électorales consulaires, est au centre de la crise entre la Turquie et l'Europe.

Si les lois sont violées, "le gouvernement allemand se réserve le droit de prendre toutes mesures nécessaires, y compris de réexaminer les interventions déjà approuvées", a dit la chancelière. " Des comparaisons avec le nazisme ou des déclarations agressives contre l'Allemagne ou d'autres Etats membres sont inacceptables ", ont affirmé François Hollande et Angela Merkel, jeudi 16 mars.

Lors d'une conférence de presse à Istanbul, il a notamment déclaré, ou plutôt éructé: " Les derniers événements auxquels nous avons assisté en Europe nous montrent que le combat contre notre pays est passé à un nouveau stade.

Berlin tente de calmer le jeu avec la Turquie — Pratiques nazies
La chancelière allemande réagissait à de nouvelles attaques à son encontre proférées par le président turc Erdogan. Cet accès de tension écarte un peu plus encore la perspective d'une intégration de la Turquie à l'UE.

Attaque à Orly: le père du suspect relâché
L'assaillant se trouvait dans " une sorte de fuite en avant ", avait commenté samedi soir le procureur de Paris François Molins. L'homme, né à Paris le 14 février 1978, était actuellement sous contrôle judiciaire pour un vol à main armé.

Un couple découvre un trésor de 3000 pièces dans sa cave — Alsace
Au total, ce pactole comprend 2.968 pièces d'argent et 17 d'or, datées de 1473 à 1610. Après s'être remis de sa découverte, le couple a déclaré le trésor aux autorités.

Le président turc Erdogan avait accusé, le 5 mars, l'Allemagne d'user de "pratiques nazies", après l'interdiction, par des autorités municipales allemandes, de meetings électoraux en faveur du oui au référendum du 16 avril sur l'extension des pouvoirs présidentiels en Turquie. "Nous sommes tolérants, mais pas idiots", ajoutait-il. Ces municipalités avaient mis en avant des problèmes logistiques pour expliquer leur décision, arguant dans au moins un cas ne pas avoir été informées de la venue d'un ministre turc et du caractère politique de la manifestation.

Recep Tayyip Erdogan a aussi accusé dimanche le journaliste turco-allemand Deniz Yücel, incarcéré en Turquie, d'être un agent terroriste, tout en assurant qu'il serait jugé en toute indépendance par la justice turque.

A ce propos, le vice-Premier ministre turc Numan Kurtulmus a vilipendé lundi l'attitude "antidémocratique" des pays européens envers la Turquie, la jugeant contraire aux valeurs européennes et aux droits de l'homme.

Il s'en est pris aux propos tenus dans le week-end par le patron des services de renseignement allemands, selon qui Ankara n'a pas fourni de preuve convaincante d'une implication de Gülen et de son réseau dans le putsch avorté du 15 juillet.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL