Les syndicats appellent à la grève générale à partir de ce lundi

Marcel Micheaux
Avril 8, 2017

"Nous souhaitons que les discussions déjà ouvertes se poursuivent, s'amplifient et s'intensifient dans les jours qui viennent", "afin de parvenir à des solutions rapides, concrètes et durables pour la Guyane", ont réaffirmé le ministre de l'Intérieur, Matthias Fekl, et la ministre des Outre-mer, dans un communiqué commun. Plusieurs centaines de personnes, pour la plupart des enseignants, se sont rassemblées en matinée devant le rectorat à Cayenne.

Alors que des centaines de manifestants se tenaient autour des barrages routiers dans Cayenne ce week-end, ils n'étaient que quelques dizaines lundi, pour le premier jour de "grève générale illimitée", à empêcher les voitures d'entrer ou sortir de la ville.

L'ancienne ministre de la Justice et personnalité guyanaise Christiane Taubira appelle au dialogue dans Le Parisien de mardi "sinon le blocage va durer".

Elle avait évoqué la possibilité d'un déplacement sur place, à condition d'avoir la possibilité d'un "dialogue serein, républicain, à visage découvert". Alors que le préfet Jean-François Cordet, qui la pilote, a fait état de "premiers résultats" obtenus depuis samedi, tels que "la fidélisation d'un escadron de gendarmes mobiles à Cayenne", un porte-parole des grévistes a réclamé "un plan de développement et pas des mesurettes". Sur BFMTV, le sénateur PS de Guyane, Antoine Karam, dit son amrtume: " On a l'impression que le gouvernement ne perçoit pas le ras le bol de la population (.). Aujourd'hui il y a encore 30% de la population qui n'a pas accès à l'eau potable ou à l'électricité (.).

En s'arc-boutant sur une posture difficilement tenable à terme, (le refus de toute discussion au niveau ministériel), sans faire aucune concession, le gouvernement prend le risque d'être accusé de mettre en œuvre la théorie du chaos et de la violence, pour discréditer le mouvement social et éviter l'engrenage des revendications dans les autres territoires ultramarins et même dans l'hexagone.

Tour du Pays Basque: Valverde remporte le général pour la 1ère fois
Alejandro Valverde a remporté le Tour du pays basque en résistant au champion en titre Alberto Contador lors du contre-la-montre décisif, samedi.

Avant La Rochelle - UBB : l'eau a coulé sous les ponts
Impressionnant leader du championnat, La Rochelle reçoit ce samedi (14h45) la dernière équipe française à l'avoir battue. La Rochelle pourrait officiellement valider son billet pour la citée phocéenne la semaine prochaine, face à Lyon OU.

Tennis : Jérémy Chardy apporte le 2e point à la France
Ce vendredi, à partie de 14 h (sur France Télévisions et be IN Sports 3): Pouille (Fra)-Edmund (G-B); suivi de Chardy (Fra)-Evans. L'Espagne sera privée de ses deux meilleures raquettes, Rafael Nadal et Roberto Bautista Agut, pour ce quart de finale.

La situation en Guyane a trouvé un écho dans la campagne présidentielle, à moins de quatre semaines du premier tour.

Dès dimanche, des barrages de poids-lourds arboraient des slogans explicites: "Hollande, il est où ton pacte d'avenir?".

Le Premier ministre s'est entretenu par téléphone quelques heures plus tard avec l'évêque de Guyane, Emmanuel Lafont, pour "lui faire passer des messages d'apaisement", à savoir "favoriser le dialogue et contribuer à apaiser la situation sur place", selon ses services. Mais, note une source gouvernementale,"les revendications sont éparses et les collectifs ne sont pas d'accord entre eux". Samedi, la venue à Cayenne d'une délégation interministérielle composée de hauts fonctionnaires avait été jugée inadaptée par les syndicats et les collectifs de citoyens, qui avaient refusé d'entamer le dialogue en l'absence de ministre.

La candidate d'extrême droite, Marine Le Pen, a dénoncé le "service cruellement minimum" des gouvernements successifs vis-à-vis de la Guyane et annoncé vouloir renforcer les forces de sécurité dans le territoire pour notamment lutter contre l'immigration illégale.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL