Facebook prend de nouvelles mesures contre les "fake news"

Marie-Ange Beliveau
Avril 18, 2017

L'objectif est de s'assurer que les gens sont bien ce qu'ils prétendent être sur le réseau social. " Nous avons constaté que lorsque les gens se représentent sur Facebook comme ils sont dans la vie réelle, ils agissent de manière responsable " a indiqué Shabnam Shaik, membre de l'équipe de protection et d'assistance de Facebook.

Dans le cadre de sa chasse aux fausses informations, Facebook s'attaque désormais aux problèmes des faux comptes.

Dans un billet publié la semaine dernière, le numéro un des réseaux sociaux évoque une évolution de la technologie qu'il utilise pour détecter ces faux comptes, en étudiant leurs comportements, et sans tenir compte du contenu partagé.

600 places dans les centre d'accueil pour les migrants de Grande-Synthe
Entretemps, notamment du fait du démantèlement de la "Jungle" de Calais, la population du camp , qui était retombée à 700 de par la volonté de la municipalité, avait à nouveau grossi.

Sans Rafael ni Mammana pour Besiktas (off.) — Lyon
Il s'était entraîné à part ce mardi matin, mais Emanuel Mammana est finalement trop juste pour participer au déplacement à Istanbul.

Deux attentats contre les Chrétiens Coptes font 44 morts — EGYPTE
Al-Azhar, prestigieuse institution de l'islam sunnite basée au Caire, a de son côté condamné "un attentat terroriste lâche ". Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué les deux attentats dans un communiqué diffusé par Amaq, son agence de propagande.

Des comptes notamment au Bangladesh, en Indonésie et en Arabie saoudite cherchaient à piéger des utilisateurs, en faisant tout pour qu'ils deviennent leurs "amis", notamment en likant systématiquement certains commentaires.

Surveillance des comptes suspects accrue, signaler plus facilement les messages... pour lutter contre les "fake news", le réseau social a mis en place de nouvelles mesures. En France, cela aurait conduit à mettre sur la sellette plus de 30 000 faux comptes. Grâce aux nouvelles méthodes de détection des activités suspectes (en l'occurrence: " likes " systématiques), Facebook a été capable de repérer ce réseau à temps et de supprimer l'ensemble des comptes. La société a déclaré jeudi avoir essayé de "réduire la propagation des contenus créé dans l'objectif de propager des fake news, y compris le courrier indésirable, la désinformation ou tout autre contenu trompeur souvent partagé par des créateurs de faux comptes".

Le système retenu est celui, classique, de radars à même de reconnaître un comportement suspect: augmentation subite de messages envoyés, affichage répété d'un contenu unique, etc. Autant d'indices qui pousseront les modérateurs de Facebook à s'intéresser à un profil particulier.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL