Ligue Europa. Lyon - Besiktas : 12 interpellations et 7 blessés légers

Henri Michaux
Avril 19, 2017

"Cela a été une expérience très difficile et je pense que c'était à moi de prendre la responsabilité d'aller vers la tribune sud sinon nous n'aurions pas pu jouer car nos supporters étaient très en colère vis à vis de leurs homologues turcs", a-t-il déclaré à la presse, glissant que le match a bien failli être annulé.

De premiers accrochages entre supporters turcs et lyonnais ont débuté dès 18h30 sur le parvis central à la sortie du tramway conduisant au grand stade. Les CRS sont intervenus à coups de gaz lacrymogènes pour les séparer et cloisonner les deux groupes. Mais faute de pouvoir en découdre directement avec eux, un commando de 30 à 50 personnes, au bas mot, visages masqués, s'est alors rué en guise de représailles sur des supporters turcs à proximité, plutôt pacifiques, mélangés à des Lyonnais.

Sanctions : le club prend les devants
Résultat: huis clos partiel du stade à titre conservatoire , et surtout match à rejouer et retrait de deux points. Pour rappel, Bastia est dernier du championnat, avec trois points de retard sur Nancy, premier non relégable.

Sondage : Fillon et Mélenchon se rapprochent de Macron et Le Pen
Les deux candidats qui ont fait la course en tête, main dans la main depuis le début des affaires Fillon, ne se lâchent pas. Un écart qui se rattrape facilement si le parcours de Jean-Luc Mélenchon doit nous apprendre quelque chose.

Présidentielle 2017: Macron en tête devant Le Pen, suivis de Fillon (sondage)
Pour l'Italien Paolo Levi, journaliste pour l'agende de presse Ansa , le candidat Fillon a une carte à jouer. Pour les sondeurs, presque tous les scénarios sont donc aujourd'hui possibles au second tour.

La direction de Besiktas a rejeté vendredi toute responsabilité dans les incidents survenus hier lors du match de quart de finale aller en Ligue Europa à Lyon, et estimé que seul le club rhodanien méritait d'être sanctionné.

"Je n'avais jamais vu ça en 30 ans". Cette gestion problématique pourrait valoir au club français de lourdes sanctions de la part de l'UEFA qui a ouvert une instruction: forte amende, match à huis clos ou délocalisation d'un prochain rendez-vous européen à domicile. Un important dispositif avait pourtant été mis sur pied pour assurer la sécurité de la rencontre, classée au niveau le plus élevé de risque (4 sur 4) en raison d'une forte affluence de supporters turcs. Les contrôles et palpations avaient également été renforcées. Jean-Michel Aulas ne s'est pas défilé au moment de descendre dans l'arène pour ramener le calme au sein de son stade. On a simplement fait en sorte qu'il n'y ait pas de vente à l'étranger pour éviter un certain nombre de choses. La communauté turque est très importante en France, ils ont pu récupérer plus de billets qu'on ne l'avait imaginé. Il y avait du dépit et de la peur chez les supporters car ils venaient d'être bombardés par les supporters turcs.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL