Attentat déjoué. Des suspects experts en dissimulation

Marcel Micheaux
Avril 20, 2017

Leur profil inquiète les enquêteurs: fichés S, les deux hommes sont des délinquants multirécidivistes. Toujours selon le quotidien, aucun des deux hommes n'a fait l'objet de signalement pour radicalisation durant leur incarcération.

Jusqu'ici, les suspects ont gardé le silence face aux enquêteurs, selon une source proche de l'enquête. Incarcéré sous un faux nom, Clément Baur a connu son futur complice en cellule. Multipliant les alias, les téléphones et les cartes bancaires prépayées, les deux hommes ont déjoué un temps les recherches qui s'étaient intensifiées après l'interception, le 12 avril, d'une vidéo d'allégeance ou de revendication destinée à des membres de Daech. Cette vidéo laissait supposer "l'imminence d'une action" violente, selon le procureur de la République, François Molins.

Néanmoins, "des éléments, notamment la carte de Marseille et l'instabilité des explosifs, amènent à penser qu'ils entendaient passer à l'acte à Marseille ou dans ses environs", selon une source proche de l'enquête.

Les enquêteurs cherchent aussi à déterminer l'origine de l'arsenal.

En mars 2015, les proches de Clément Baur avaient signalé sa disparition inquiétante, ses velléités de départ en Syrie et sa pratique radicale de l'islam, auquel il s'est converti à 14 ans au contact de la communauté tchétchène à Nice.

Présidentielle : Macron et Le Pen consolident leur avance
Emmanuel Macron (23% des intentions de vote) devancerait au premier tour de la présidentielle en France Marine Le Pen (22%). Au second tour , Emmanuel Macron l'emporterait sur Marine Le Pen avec 65% des voix contre 35%.

Retour sur le meeting de Jean-Luc Mélenchon au Zénith
Si Marine Le Pen était qualifiée pour le second tour, elle ne serait pas en mesure de l'emporter. Le candidat d'En Marche! est attendu sur les coups de 19h à Nantes.

Spotify lance son offre Étudiants à 4,99 euros en France
Cette offre permet de profiter de l'abonnement premium à 4,99 euros par mois, au lieu de 9,99 euros. Pour en profiter, il faut se rendre sur spotify.com/student et s'inscrire.

C'est en prison qu'il rencontre Mahiedine M., un délinquant roubaisien multirécidiviste.

Avec leur arrestation à quelques jours du premier tour de l'élection présidentielle, la menace terroriste a fait irruption dans la campagne électorale.

Les responsables de la sécurité de plusieurs candidats à la présidentielle des 23 avril et 7 mai avaient été prévenus la semaine dernière de la dangerosité de ces jeunes gens, dont des photos avaient été distribuées.

Le parquet fédéral belge précise que ses services, un juge d'instruction liégeois spécialisé en matière de terrorisme et la police judiciaire fédérale de Liège ont activement collaboré avec les autorités judiciaires françaises pour retrouver Clément B. Un drapeau du groupe Etat islamique et des contenus djihadistes ont été retrouvés sur l'ordinateur de Mahiedine Merabet, cependant resté introuvable.

La police ne peut notifier d'assignation à résidence à Mahiedine Merabet, qui a quitté son domicile après la visite des autorités. Ce jour-là, le commissariat de Roubaix reçoit une enveloppe contenant un message manuscrit de sa part: "Je vous donne ma carte d'identité et ma carte (bancaire)". Cette démarche intrigante a donné lieu le lendemain à l'ouverture d'une enquête préliminaire par la section antiterroriste du parquet de Paris, qui aboutira à l'interpellation des suspects 13 jours plus tard.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL