Bayrou : "Un second tour Mélenchon/Le Pen c'est effrayant"

Leopold Bellegarde
Avril 20, 2017

Ici, François Fillon dépasse Jean-Luc Mélenchon d'un point (20% face à 19%). "Que notre campagne en complète opposition soit le meilleur des démentis au programme totalitaire des terroristes", a écrit Jean-Luc Mélenchon à François Fillon.

Ensuite, pour prendre en compte l'aspect personnifié du vote et départager les candidats des blocs, les étudiants ont utilisé trois sources de données que sont les sondages, Twitter et Google, et les ont analysées séparément avant de les combiner.

Au second tour, Emmanuel Macron l'emporte avec 61% des intentions de vote contre 39% à la candidate d'extrême-droite (il bat également Fillon avec 65% des intentions de vote et Mélenchon avec 58%). Interrogé sur une possible nomination à Matignon, comme Premier ministre, dans l'hypothèse d'une élection d'Emmanuel Macron, François Bayrou préfère botter en touche: "Il n'y a que le président de la République, une fois élu, qui puisse se poser la question de savoir de quelle manière son équipe sera constituée". Seulement, ce n'est plus Marine Le Pen qui tente de se dégager de la prise de son jeune concurrent.

Attentat de Dortmund: après le match, place à l'enquête
Les joueurs du Borussia n'ont pas caché à l'issue de la rencontre qu'il n'avait pas envie de jouer ce match dès ce mercredi. La gravité de l'attaque à l'explosif est elle établie.

La France et La Haye ont des preuves — Attaque chimique
De premières analyses turques effectuées sur des blessés après l'attaque, avaient fait état de la présence de gaz sarin. Le président syrien, Bachar el-Assad, a qualifié ces accusations de " fabrication à 100 %".

À J-4 du premier tour — Présidentielle
Philippe Poutou (Nouveau Parti anticapitaliste) réunit ses partisans à Aubervilliers et Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière) à Lille. Les autres candidats enregistrent des scores inférieurs à 4 %: Nicolas Dupont-Aignan est crédité de 3,5 % des voix (+0,5).

En effet, Emmanuel Macron stagne toujours à 24% des intentions de vote. En revanche, la candidate frontiste perd un point et se retrouve à 23% des intentions de vote. Il compte une légère avance sur Jean-Luc Mélenchon qui, depuis le premier débat présidentiel qui a eu lieu en mars, surfe sur une bonne dynamique dans les sondages.

Dernier élément significatif, Macron est celui qui a le plus important réservoir de voix parmi les indécis.

Le candidat du Parti socialiste Benoît Hamon est quant à lui crédité de 8% des intentions de vote, en baisse de deux points.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL