Colis suspect découvert à Liège: un individu interpellé

Vanessa Beaulieu
Avril 20, 2017

Branle bas de combat, jeudi en milieu de matinée, rue Louis Jamme, dans le quartier d'Outremeuse, à Liège. "Le quartier est bouclé au pont d'Amercoeur". Le parquet de Liège n'ayant rien à lui reprocher, si ce n'est le fait d'avoir été à l'origine d'un important déploiement de forces de police et de sécurité durant deux à trois heures, il a été libéré.

L'individu interpellé jeudi à la suite de la découverte de sacs suspects dans un bus à Liège a été entendu par la police puis libéré.

L'alerte a été donnée après la découverte de deux sacs suspects dans un bus, rue louis Jamme. Son attitude fut d'emblée jugée suspecte car il a pris la fuite en courant lorsqu'on lui a signalé qu'il oubliait ses sacs. Les maisons voisines ont été évacuées.

Mélenchon désormais l'homme politique le plus populaire de France
Les socialistes ont tout faux, ou presque, depuis le début de la campagne présidentielle, face à Jean-Luc Mélenchon. Outre cette interview au Point , François Hollande a également accordé au Monde un entretien portant sur la Syrie.

J-3 avant le premier tour — Présidentielle
Il est également le candidat perçu comme ayant le plus l'étoffe d'un président, critère important à l'approche du scrutin. Il est donc censé refléter au plus près l'état d'esprit de l'opinion dans l'ultime phase de "cristallisation" des votes.

L'Autorité électorale rejette les recours contre le référendum — Référendum en Turquie
Erdogan, qui a échappé à une tentative de putsch le 15 juillet, pourrait en théorie rester à la tête de l'Etat jusqu'en 2029. L'opposition turque et les observateurs occidentaux ont cependant émis de sérieux doute quant à la validité du référendum .

Le "suspect" avait été interpellé à bord d'un autre bus, rue de Herve à Grivegnée.

Toutes ces opérations n'auront été provoquée que par une fausse alerte. Les deux sacs ne contenaient que des vêtements.

Les habitants de la rue de Herve retiendront, eux, ce matin animé du 20 avril. "J'ai vu des militaires armes à la main entourer un bus, expliquait un témoin. Dans le bus, se trouvait un homme, la tête baissée". Là aussi, un périmètre de sécurité a été installé et les passagers sont descendus du bus. La rue a évidemment été fermée à la circulation. Elle nous explique que "son mari, qui était au Delhaize au moment de l'alerte, a également reçu des consignes de la part de la police de rester à l'abri".

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL