Dernier round télévisé avant le très ouvert "match à quatre" — Présidentielle

Henri Michaux
Avril 20, 2017

Par rapport à la dernière enquête réalisée par Harris Interactive pour France Télévisions, au début du mois, la certitude de choix des différents électorats s'accroit sensiblement : les électeurs les plus sûrs de leur choix restent toujours ceux de François Fillon (85%, +6 points) et de Marine Le Pen (84%, +4 points), mais le niveau de certitude affiché par les électorats d'Emmanuel Macron (79%, +15 points) et Jean-Luc Mélenchon (73%, +12 points) a également fortement progressé sur la période, pour s'établir à un niveau élevé.

Ex-aequo à 19%, le candidat de la droite François Fillon, en repli d'un point par rapport au 13 avril, et le candidat de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon, inchangé, sont derrière. A la fin, les candidats à la présidentielle se retrouveront toutefois tous ensemble, vers 22H45 (20H45 GMT), pour une conclusion de 2 minutes 30 chacun, toujours en direct. Mais là non plus, pas de débat possible dans ce format inédit, objet de nombreuses tractations entre France 2 et les équipes des candidats. "On ne va pas aller vers la politique spectacle" mais "une forme sérieuse, cadrée, statutaire", a-t-il affirmé.

Thèmes au menu: pouvoir d'achat, chômage, international, Europe.et "une ou deux questions de précision du programme".

Présidentielle : Jean-Luc Mélenchon et ses hologrammes
Jean-Luc Mélenchon avait d'ailleurs déjà utilisé cette technique lors d'un meeting le 5 février dernier. Le leader de La France insoumise a réalisé une percée fulgurante dans les enquêtes d'opinion.

Citroën dévoile le C5 Aircross, un SUV aux grandes ambitions
Le design et la morphologie du C5 Aircross sont dans la lignée du premier concept car Aircross déjà dévoilé à Shanghai en 2015. Un SUV qui se veut rapidement identifiable visuellement, sans pour autant compromettre le confort à bord.

Jean-Luc Mélenchon et ses hologrammes — Présidentielle
Derrière les favoris, Marine Le Pen et Emmanuel Macron, il est au coude à coude pour la troisième place avec François Fillon. Au-delà de la nouveauté technique, Jean-Luc Mélenchon jette ses dernières forces dans la campagne avant le premier tour.

L'incertitude a longtemps plané sur l'émission, qui suit un premier débat sur TF1 avec les cinq mieux placés dans les sondages, le 20 mars, et un deuxième, le 4 avril sur BFM TV et CNews, avec tous les candidats.

Trois émissions télévisées inédites dans l'histoire électorale française, qui se contentait depuis 1974 d'un débat avant le second tour, qui doit avoir lieu cette année le 3 mai. "Tous" les candidats seront présents, a assuré M. Field mercredi. "On ne s'est jamais dérobés".

Vu ce timing et le degré d'incertitude si près du scrutin, l'enjeu de l'émission, également diffusée sur la radio France Inter et à la télévision par TV5 Monde et franceinfo, s'annonce considérable. Emmanuel Macron gagne encore un point dans les intentions de vote à 23,5%. Il s'agit de la troisième personnalité du PRG à rejoindre Emmanuel Macron, après Jean-Michel Baylet et Thierry Braillard. 72% des personnes sondées sont certaines d'aller voter dimanche. Jean-Luc Mélenchon participe à Paris à des "apéros insoumis", auxquels doit prendre part le leader de la gauche radicale espagnol, Pablo Iglesias (Podemos). "Je ne veux pas revivre un '21 avril 2002'* et je ne veux surtout pas avoir à choisir entre François Fillon et Marine Le Pen", a-t-elle ajouté. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL