Emirates contrainte de réduire ses vols vers les États-Unis

Aubin Brasseur
Avril 20, 2017

Cette mesure faisait suite à des tentatives du président Trump d'interdire temporairement l'entrée aux Etats-Unis de ressortissants de pays majoritairement musulmans ainsi que des réfugiés.

" Ceci est une décision commerciale en réponse à une demande plus faible vers les États-Unis", a indiqué à l'agence Reuters une porte-parole d'Emirates.

Emirates n'a annoncé mercredi 19 avril aucune suspension de ligne mais des réductions de fréquences vers cinq de ses douze destinations aux États-Unis.

"Les récentes mesures prises par le gouvernement américain concernant la délivrance de visas d'entrée, les contrôles de sécurité accrus et les restrictions sur les appareils électroniques en cabine ont eu un impact direct sur l'intérêt des consommateurs et la demande de transport aérien aux États-Unis", a-t-il ajouté.

Sondage présidentielle 2017 ifop : Macron (22,5%) perd du terrain, Mélenchon monte
Le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan gagne un point à 4%, devant le trotskyste Philippe Poutou à 2%. François Fillon gagne aussi 0,5 point.

Zubizarreta explique ses choix — Mercato / OM
Maintenant, il y a tellement de compétitions que j'ai l'impression que les deux gardiens peuvent se partager plus de minutes. On est en train de parler de tout ça, a ajouté le dirigeant, avant d'ouvrir la porte à un jeune gardien.

Une fracture du pied contractée en prolongation pour Neuer
Marquer 101 buts , de la manière dont il les a inscrits, dans les rendez-vous clés, importants., s'est enthousiasmé Zidane. C'est vraiment dommage qu'à l'issue d'un match d'une telle qualité, on parle autant des erreurs arbitrales.

" Jusqu'au début de 2017, les opérations d'Emirates aux États-Unis ont connu une croissance et de solides performances", a précisé par ailleurs la compagnie aérienne dans un communiqué".

Bien que ces décrets aient ont été bloqués par des juges, cela a suffi à dissuader certains voyageurs. Les vols vers Seattle et Boston vont passer à partir de juin à un unique vol par jour au lieu de deux.

En mars, les autorités américaines ont interdit d'emporter ordinateurs portables et tablettes en cabine sur les avions assurant les vols de neuf compagnies aériennes en provenance de dix aéroports internationaux de pays arabes et de Turquie, invoquant un risque d'attentats.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL