Emirates contrainte de réduire ses vols vers les États-Unis

Aubin Brasseur
Avril 20, 2017

Cette mesure faisait suite à des tentatives du président Trump d'interdire temporairement l'entrée aux Etats-Unis de ressortissants de pays majoritairement musulmans ainsi que des réfugiés.

" Ceci est une décision commerciale en réponse à une demande plus faible vers les États-Unis", a indiqué à l'agence Reuters une porte-parole d'Emirates.

Emirates n'a annoncé mercredi 19 avril aucune suspension de ligne mais des réductions de fréquences vers cinq de ses douze destinations aux États-Unis.

"Les récentes mesures prises par le gouvernement américain concernant la délivrance de visas d'entrée, les contrôles de sécurité accrus et les restrictions sur les appareils électroniques en cabine ont eu un impact direct sur l'intérêt des consommateurs et la demande de transport aérien aux États-Unis", a-t-il ajouté.

Gironde: Deux incendies en cours ont déjà ravagé 250 hectares de forêt
Plus de 160 sapeurs-pompiers sont mobilisés sur ces deux incendies dont deux unités venues des Landes et deux du Lot-et-Garonne. Les pompiers sont sur place pour tenter d'éteindre les deux sinistres, assez virulents à cause des conditions climatiques.

PSG : l'ancien DS de Porto en pole ?
Si officiellement rien n'est acté, Henrique semble avoir une longueur d'avance dans l'esprit des décideurs du club francilien. Il a découvert Hulk, Falcao et même Javier Pastore qu'il n'a pas réussi à faire signer à Porto pour des raisons financières.

Bayrou : "Un second tour Mélenchon/Le Pen c'est effrayant"
Le candidat du Parti socialiste Benoît Hamon est quant à lui crédité de 8% des intentions de vote, en baisse de deux points. Dernier élément significatif, Macron est celui qui a le plus important réservoir de voix parmi les indécis.

" Jusqu'au début de 2017, les opérations d'Emirates aux États-Unis ont connu une croissance et de solides performances", a précisé par ailleurs la compagnie aérienne dans un communiqué".

Bien que ces décrets aient ont été bloqués par des juges, cela a suffi à dissuader certains voyageurs. Les vols vers Seattle et Boston vont passer à partir de juin à un unique vol par jour au lieu de deux.

En mars, les autorités américaines ont interdit d'emporter ordinateurs portables et tablettes en cabine sur les avions assurant les vols de neuf compagnies aériennes en provenance de dix aéroports internationaux de pays arabes et de Turquie, invoquant un risque d'attentats.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL