L'échange électrique entre Mélenchon et Bourdin sur le Venezuela

Vanessa Beaulieu
Avril 20, 2017

Le candidat de la France insoumise a répondu: "C'est aux Vénézuéliens de répondre à une question pareille, enfin!"

Huit personnes ont été tuées et plus de 500 arrêtées en trois semaines dans des manifestations contre le régime en place, selon l'ONG Foro Penal, dans ce pays d'Amérique du Sud où l'opposition, majoritaire au Parlement depuis fin 2015, veut obtenir le départ anticipé du président socialiste Nicolas Maduro.

Ça se resserre à 4 jours du premier tour — Sondage
Quelle est la part d'électeurs encore incertains? Je ne voudrais pas me réveiller lundi matin avec un second tour Le Pen-Fillon. Les raisons de s'abstenir sont connues: les hommes et femmes politiques ont déçu, les Français ne croient plus en eux.

Erdogan se défend de vouloir instaurer un système dictatorial — Turquie
Erdogan, qui a échappé à une tentative de putsch le 15 juillet, pourrait en théorie rester à la tête de l'Etat jusqu'en 2029. Erdogan a évoqué la possibilité d'organiser un nouveau référendum, celui-ci sur le rétablissement de la peine de mort.

Dernier round télévisé avant un très ouvert "match à quatre" — Présidentielle
Viennent ensuite Emmanuel Macron (16,5%) et François Fillon (14%), les huit autres candidats se partageant les 18,5 autres %. Peut-être une des raisons qui l'incite à ne plus se rendre aux rendez-vous proposés par le journaliste Jean-Jacques Bourdin.

"Mais hier, deux jeunes dont une jeune fille de seize ans, ont été tués!" s'étrangle Jean-Jacques Bourdin face à cette comparaison, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d'article (01:31-.03:02). Avant d'ajouter, agacé: Pourquoi vous et vos collègues dans tous les pays passez votre temps à interpeller les hommes ou les femmes de ma famille politique sur le Venezuela ou Cuba? Pourquoi vous ne parlez jamais du Yémen. Pourquoi vous ne parlez jamais de Barheïn? Réponse de Bourdin: "Parce que vous avez défendu Castro et Chavez, c'est pour ça que je vous interroge ". "(.) Je n'ai aucune sympathie pour les dictateurs et j'ai toujours défendu les droits de l'homme partout" a conclu Mélenchon. "Mais monsieur, Chavez est mort, Fidel Castro est mort, vous êtes au courant?"

Interrogé par Jean-Jacques Bourdin sur le Vénézuela ce jeudi, Jean-Luc Mélenchon est sorti de ses gonds et s'en est pris au journaliste. " a demandé le candidat de la France insoumise".

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL