L'Autorité électorale rejette les recours contre le référendum — Référendum en Turquie

Vanessa Beaulieu
Avril 20, 2017

En outre, Erdogan s'est dit prêt dimanche à organiser un référendum sur le rétablissement de la peine de mort. Le 17, le chef d'Etat a enchaîné avec l'idée d'un troisième référendum, sur la poursuite ou non des négociations d'adhésion à l'UE. Son président Kemal Kilicdaroglu a vivement critiqué mardi la décision de l'YSK de prendre en compte les enveloppes de vote non-scellées dans le dépouillement du scrutin. Résultats au terme du vote: 51,3% en faveur du " oui ".

L'opposition turque et les observateurs occidentaux ont cependant émis de sérieux doute quant à la validité du référendum. L'opposition y voit une manœuvre rendant possibles des fraudes. M. Erdogan a en tout cas rejeté par avance tout rapport critique qui pourrait venir des Européens.

Les deux principaux partis d'opposition, le CHP (social-démocrate) et le HDP (prokurde), ont dénoncé des "manipulations" pendant le scrutin et annoncé leur intention de demander le recomptage des voix.

Des manifestations quotidiennes qui ont mobilisé des milliers de personnes dénonçant des présumés fraudes ont eu lieu dans des quartiers d'Istanbul connus pour leur opposition au président Erdogan depuis l'annonce de sa victoire étriquée. "Le président Trump a remercié Erdogan de soutenir cette action des Etats-Unis et les dirigeants ont convenu de l'importance de tenir le président syrien Bachar el-Assad pour responsable" de ces attaques, a-t-elle ajouté, dessinant un front américano-turc face à l'alliance des Russes et des Iraniens autour de Damas.

Deux missions d'observateurs européens ont pour leur part signalé une série d'irrégularités plaçant, selon elles, le référendum en deçà des normes internationales en matière de démocratie.

" Ils préparent un rapport à leur goût". En République tchèque, en revanche, seuls 12,5 % des quelque 600 citoyens turcs ayant participé au référendum se sont exprimés pour la réforme. Ce d'autant plus que la grande majorité des réformes ne s'appliqueront qu'après l'élection présidentielle de 2019.

Une tentative d'attentat déjouée à cinq jours de la présidentielle
Le ministre a précisé que les suspects avaient été arrêtés dans le IIIe arrondissement de Marseille, un quartier peu sensible. Du coup, plus de 50.000 policiers et gendarmes seront mobilisés pour assurer la sécurité de l'élection de dimanche.

Ligue 1: chaos à Bastia pour l'Olympique lyonnais
Et au retour aux vestiaires, une altercation a éclaté entre le gardien lyonnais Anthony Lopes et le secrétaire général de Bastia, Anthony Agostini.

Canapé: La Ligue 1 s'appellera dorénavant la Ligue 1 Conforama
La recherche d'un partenaire naming faisait partie des priorités de Didier Quillot, directeur général de la LFP depuis mars 2016. Par le passé, le nom de la Ligue 1 avait été associé au groupe de téléphonie Orange (2002-2008).

Effectivement, Recep Tayyip Erdogan est dans une logique de confrontation. La présidence française a vu dans l'organisation d'une consultation publique sur le sujet " une rupture " avec les valeurs et les engagements pris par Ankara.

L'Union européenne a appelé le 18 avril la Turquie à "lancer une enquête transparente" sur les irrégularités présumées qui avaient été constatées par des observateurs dans le référendum du 16 avril sur l'extension des pouvoirs présidentiels. A vrai dire, ce n'est pas très important pour nous. Les relations entre Ankara et l'UE se sont fortement tendues, ces derniers mois.

Avec sa victoire, M. Erdogan, qui a échappé à une tentative de putsch le 15 juillet, pourrait en théorie rester à la tête de l'Etat jusqu'en 2029.

La victoire du président turc a également suscité de réelles inquiétudes quant à l'avenir démocratique de la Turquie.

"Ils nous font attendre à la porte de l'Union européenne depuis 54 ans, n'est-ce pas?"

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL