Le prix va fortement chuter en mai 2017 — Gaz

Aubin Brasseur
Avril 20, 2017

Même si la baisse intervient après deux hausses importantes, en janvier (+2,3%) et en mars (+2,6%).

En parallèle, la CRE remettra fin mai aux pouvoirs publics son rapport annuel d'audit sur les tarifs réglementés du gaz, afin de faire point sur les coûts d'approvisionnement - et hors approvisionnement - de l'entreprise, ex-GDF Suez.

Les ménages se chauffant ou cuisinant au gaz (ou les deux) le savent: depuis le début de l'année 2017 les prix sont variables.

Les prix du gaz font du yoyo et cette baisse ne compensera pas les récentes hausses successives: +2,3% en janvier, et +2,6% en mars.

Evelyne Dhéliat absente de TF1 suite au décès de son mari
C'est un véritable drame qui s'est produit dans la vie d'Evelyne Dhéliat le 11 avril dernier: son mari, Philippe décédait. Avec lui, elle avait eu sa fille à 21 ans. "Il a toujours répondu présent dans tous les moments difficiles".

Conflit sur le scrutin — Référendum en Turquie
Le président Erdogan dispose de tous les pouvoirs, sans contre-pouvoirs constitutionnels qui puissent l'inquiéter. Erdogan dans un discours devant des milliers de sympathisants massés à son palais, dans la périphérie d'Ankara.

"15 minutes pour convaincre" : l'ordre de passage dévoilé
Ce jeudi 20 avril, face à David Pujadas et Léa Salamé, chacun aura 15 minutes pour tenter de convaincre les électeurs. C'est vers 22h45 que les onze candidats - qui auront patienté dans leur loge - se retrouveront sur le plateau.

Bonne nouvelle pour les quelque six millions de ménages abonnés au gaz. À compter du 1 mai, les tarifs réglementés, appliqués par Engie, devraient baisser de 3,3%.

Un recul qui s'ajoute aux petites baisses enregistrées durant les mois de février et d'avril, durant lesquels les factures avaient enregistré des diminutions de 0,6% et 0,7%.

Ces tarifs sont révisés mensuellement, selon une formule qui prend en compte notamment les prix du gaz sur le marché de gros et le cours du baril de pétrole.

Depuis que le marché de l'énergie s'est ouvert à la concurrence, les 10,6 millions de consommateurs français ont le choix entre les tarifs réglementés de l'ancien monopole et les prix du marché, qui sont à la fois proposés par Engie mais aussi ses concurrents comme EDF, Direct Énergie, Eni ou encore Lampiris.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL