Le prix va fortement chuter en mai 2017 — Gaz

Aubin Brasseur
Avril 20, 2017

Même si la baisse intervient après deux hausses importantes, en janvier (+2,3%) et en mars (+2,6%).

En parallèle, la CRE remettra fin mai aux pouvoirs publics son rapport annuel d'audit sur les tarifs réglementés du gaz, afin de faire point sur les coûts d'approvisionnement - et hors approvisionnement - de l'entreprise, ex-GDF Suez.

Les ménages se chauffant ou cuisinant au gaz (ou les deux) le savent: depuis le début de l'année 2017 les prix sont variables.

Les prix du gaz font du yoyo et cette baisse ne compensera pas les récentes hausses successives: +2,3% en janvier, et +2,6% en mars.

Le Japon appelle à une solution "pacifique" — Crise nord-coréenne
Ce dialogue pourrait conduire à "débuter des négociations formelles en vue d'un accord de libre-échange", a déclaré mardi M. Jeudi, le président Donald Trump a affirmé sa volonté de "traiter" le " problème " nord-coréen.

Erdogan se défend de vouloir instaurer un système dictatorial — Turquie
Erdogan, qui a échappé à une tentative de putsch le 15 juillet, pourrait en théorie rester à la tête de l'Etat jusqu'en 2029. Erdogan a évoqué la possibilité d'organiser un nouveau référendum, celui-ci sur le rétablissement de la peine de mort.

Kanté encore dans le onze — Equipe de l'année
La Fédération anglaise a livré son onze type de la saison 2016-2017, dominé par les joueurs de Chelsea et Tottenham. Parmi eux, le Français N'Golo Kanté, auteur d'une saison pleine avec les Blues et Antonio Conte.

Bonne nouvelle pour les quelque six millions de ménages abonnés au gaz. À compter du 1 mai, les tarifs réglementés, appliqués par Engie, devraient baisser de 3,3%.

Un recul qui s'ajoute aux petites baisses enregistrées durant les mois de février et d'avril, durant lesquels les factures avaient enregistré des diminutions de 0,6% et 0,7%.

Ces tarifs sont révisés mensuellement, selon une formule qui prend en compte notamment les prix du gaz sur le marché de gros et le cours du baril de pétrole.

Depuis que le marché de l'énergie s'est ouvert à la concurrence, les 10,6 millions de consommateurs français ont le choix entre les tarifs réglementés de l'ancien monopole et les prix du marché, qui sont à la fois proposés par Engie mais aussi ses concurrents comme EDF, Direct Énergie, Eni ou encore Lampiris.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL