Le rival du président s'accroche toujours au pouvoir — Gabon

Vanessa Beaulieu
Avril 20, 2017

Et pourtant, tous les autres politiques reconnaissent avec certitude la victoire d'Ali Bongo.

La première plénière de la phase politique du Dialogue initié par le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a révélé ce jour les différentes personnes devant composer les quatre commissions paritaires et l'identité des présidents et des rapporteurs. La classe politique gabonaise estime qu'il faut limiter les mandats présidentiels alors que dans la constitution actuelle, le président de la République est élu pour un mandat de 7 ans renouvelable autant de fois.

Goodluck Jonathan, président du Nigéria de 2010 à 2015, aura été un bel exemple de transition démocratique en Afrique. L'annonce de la victoire du président sortant Ali Bongo Ondimba proclamé vainqueur de l'élection présidentielle du 27 août 2016 a provoqué dans le pays une vague de violences dont le bilan officiel était de cinq morts dont un policier et d'importants dégâts matériels.

Alexandre Allard: l'enfance et la petite enfance
La société a fusionné avec Babyloan pour devenir la plus grande communauté dans le domaine du financement participatif en France. Alexandre Allard veut alors faire de cet endroit, un espace de rencontre et de découverte pour les artistes contemporains.

Baidu lancera en juillet sa technologie pour voiture autonome
Baidu franchit une étape importante dans le développement de la voiture autonome en créant une plateforme technique ouverte. Les Google Car, elles, ont commencé à sillonner les routes américaines dès 2009.

Des milliers de malformations chez les enfants exposés — Dépakine
Depuis sa commercialisation en France en 1967, la molécule aurait causé entre 2150 et 4100 déformations congénitales graves. Le risque de malformations de ce médicament commercialisé depuis 1967 est connu depuis les années 80.

Mais face à cette main tendue du pouvoir, l'opposition ne parle pas d'une même voix.

L'opposition radicale conduite par Jean Ping boude ces travaux auxquels participent environ 200 délégués du pouvoir et de l'opposition. Jean Pierre Rougou, cadre de l'Union nationale (parti d'opposition), vient de s'ajouter à la liste des opposants qui rament à contre courant du boycott décrété par Jean Ping. Une situation due au fait que le Parti social démocrate ainsi que Démocratie nouvelle ont tendance à avoir la mainmise sur leurs pairs de l'opposition tandis que, de son côté, Théophile Makita Niembo pense que " le radicalisme de Jean Ping n'est la solution aux problèmes du pays ".

" Il est vrai qu'Ali (Bongo) s'accroche à son coup d'Etat militaro-électoral".

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL