Les révélations du procureur — Bastia

Thibaut Duval
Avril 20, 2017

Quelques jours après les attaques de Dortmund, puis les débordements à Lyon, de nouveaux incidents se sont produits, dimanche, à Bastia, à l'occasion du match entre le Sporting et l'OL. Ce qui s'annonçait comme une rencontre sportive s'est finalement terminé en pugilat. La rencontre n'est même pas allée à son terme, les joueurs lyonnais étant obligés de regagner leur vestiaire. Un événement comme celui-ci montre les dérives dont peut être victime le sport. "C'était une soirée dramatique", a regretté dimanche 16 avril soir le président de l'Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas, réagissant au micro de RMC aux échauffourées entre "supporters" bastiais et joueurs lyonnais. Beaucoup se posent la question au lendemain de Bastia-Lyon, interrompu à la mi-temps après l'agression de joueurs lyonnais par des "supporters" corses. "Ce qui a dépassé l'entendement, c'est que le directeur de la sécurité de Bastia a frappé lui-même Anthony Lopes".

Un tir de missile de la Corée du Nord a échoué
Alors que les tensions sont à leur paroxysme entre la Corée du Nord et les Etats-Unis, Donald Trump a affirmé jeudi sa volonté de "traiter" le "problème" nord-coréen.

Trois Lyonnais ont porté plainte contre X
Le procureur de Bastia, que j'avais fait venir, a pris nos plaintes pour coups et blessures. Le procureur, Nicolas Bessone, a tenu une conférence de presse au lendemain des événements.

OL, Aulas : "On a vu des stadiers frapper nos joueurs"
On a vu des stadiers frapper nos joueurs! Le club de l'OL avait lui porté plainte pour "coups et blessures". N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace "Ajouter un commentaire" ...

Ce dernier a réaffirmé que les deux gardiens avaient porté plainte, mais que Mateta "qui avait aussi reçu un certain nombre de coups, n'a pas souhaité déposé plainte". À la mi-temps, je suis allé voir calmement Anthony Lopes pour lui demander de se calmer et de ne pas chauffer les esprits, a déclaré Anthony Agostini selon des propos relayés par L'Equipe. "Il a insulté quelqu'un de ma famille et a tenté de me mettre un coup de poing". Je ne peux pas laisser passer ça.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL