Ligue 1: chaos à Bastia pour l'Olympique lyonnais

Henri Michaux
Avril 20, 2017

Quelques heures après les incidents qui ont abouti à l'annulation de la rencontre face à Lyon dimanche (33e journée de Ligue 1), les joueurs du SCB ont été sommés de ne pas s'exprimer publiquement.

Suite aux violents incidents survenus ce dimanche après-midi sur la pelouse de Bastia contre les joueurs de l'Olympique Lyonnais, qui ont causé l'arrêt de la rencontre, une enquête a été ouverte. Et c'est pour cette raison qu'une "enquête en flagrance pour violences " a été confiée à la Direction départementale de la sécurité publique, qui se chargera donc d'une partie des probables sanctions.

Les révélations du procureur — Bastia
La rencontre n'est même pas allée à son terme, les joueurs lyonnais étant obligés de regagner leur vestiaire. Ce qui s'annonçait comme une rencontre sportive s'est finalement terminé en pugilat.

Trois Lyonnais ont porté plainte contre X
Le procureur de Bastia, que j'avais fait venir, a pris nos plaintes pour coups et blessures. Le procureur, Nicolas Bessone, a tenu une conférence de presse au lendemain des événements.

Bayrou : "Un second tour Mélenchon/Le Pen c'est effrayant"
Le candidat du Parti socialiste Benoît Hamon est quant à lui crédité de 8% des intentions de vote, en baisse de deux points. Dernier élément significatif, Macron est celui qui a le plus important réservoir de voix parmi les indécis.

Vers 17h30, une réunion avait été organisée entre les deux capitaines, le Lyonnais Maxime Gonalons et le Bastiais Yannick Cahuzac, les deux présidents de clubs Pierre-Marie Geronimi et Jean-Michel Aulas, l'arbitre de la rencontre Amaury Delerue, le délégué de la Ligue de football professionnel (LFP) et la préfecture, a constaté un journaliste de l'AFP. Et au retour aux vestiaires, une altercation a éclaté entre le gardien lyonnais Anthony Lopes et le secrétaire général de Bastia, Anthony Agostini. Elle a rapidement dégénéré en de nouvelles échauffourées qui ont duré moins d'une minute. "On a plus qu'à attendre la décision... et nous on va repartir à l'entraînement dès demain". Convoqué jeudi par la LFP, le club corse pourrait se voir signifier un huis clos total pour les deux dernières rencontres à domicile, contre Lorient et contre Rennes.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL