Mélenchon sur sa péniche, le vent en poupe

Leopold Bellegarde
Avril 20, 2017

D'après notre dernière enquête, réalisée du 14 au 17 avril, Emmanuel Macron arriverait en tête du 1 tour avec 24% des intentions de vote (stable par rapport à notre précédent sondage réalisé début avril).

La période n'est pas favorable à Marine Le Pen.

Le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan gagne un point à 4%, devant le trotskyste Philippe Poutou à 2%. 22% des personnes interrogées n'ont pas exprimé d'intention de vote. Le centriste Jean Lassalle, la candidate de Lutte ouvrière Nathalie Arthaud et François Asselineau obtiennent 0,5% chacun tandis que Jacques Cheminade n'atteint pas ce seuil.

Les candidats à l'élection présidentielle française sont entrés dans le sprint final de la course et, à quelques jours du premier tour du scrutin, aucun d'entre eux ne semble se démarquer dans les intentions de vote.

Lundi, Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont participé à des rassemblements à Paris et fait la promotion de leur propre vision de la France, qui est radicalement différente.

Présidentielle : Jean-Luc Mélenchon et ses hologrammes
Jean-Luc Mélenchon avait d'ailleurs déjà utilisé cette technique lors d'un meeting le 5 février dernier. Le leader de La France insoumise a réalisé une percée fulgurante dans les enquêtes d'opinion.

Violences à Bastia : trois joueurs de l'OL portent plainte
Les autorités avaient averti avant le coup d'envoi que tout nouveau débordement mènerait à l'arrêt définitif du match. Les premiers éléments de réponse seront connus jeudi 20, après la réunion de la commission de discipline.

Erdogan se défend de vouloir instaurer un système dictatorial — Turquie
Erdogan, qui a échappé à une tentative de putsch le 15 juillet, pourrait en théorie rester à la tête de l'Etat jusqu'en 2029. Erdogan a évoqué la possibilité d'organiser un nouveau référendum, celui-ci sur le rétablissement de la peine de mort.

Les déclarations du président français interviennent dans un contexte où Jean-Luc Mélenchon a effectué une percée notable dans les sondages, l'ayant vu même parfois dépasser le candidat de la droite François Fillon en troisième position dans les sondages. Mais surtout, ils donnent des indications sur le choix des électeurs.

Si le second tour voyait s'opposer Emmanuel Macron à François Fillon, l'ancien ministre de l'Economie l'emporterait plus largement avec 65% des voix.

Jean-Luc Mélenchon, qui aura mené une campagne résolument novatrice, sait créer l'évènement autour de ses meetings politiques.

De passage dans le sud de la France, François Fillon a pour sa part tenté de se démarquer de ses adversaires sur le plan de la sécurité dans la foulée de l'attentat de Nice qui a fait 86 victimes l'été dernier.

Il est vrai que Jean-Luc Mélenchon s'est hissé en bonne place au terme d'une campagne inédite, où il a très tôt rencontré une ferveur populaire non démentie avec le temps.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL