Émission politique de France 2: "tous" les candidats seront présents

Leopold Bellegarde
Avril 20, 2017

Si la date du 20 avril 2017 a été décidée "dès janvier ", le directeur de l'information assure que "deux modèles ", celui d'un débat à onze et celui d'une succession d'entretiens, étaient proposés aux candidats depuis "début mars ". France Inter, TV5 Monde et la chaîne de télé franceinfo retransmettront également en direct cette émission.

Pendant ces 15 minutes, les candidats disposeront d'une " carte blanche " lors de laquelle ils pourront aborder le sujet de leur choix. La soirée se clôturera par un retour des candidats en plateau, qui disposeront de 2 minutes 30 pour formuler un éventuel droit de réponse et conclure.

Quelles garanties les candidats ont-ils obtenues de France 2?

"Ils y seront tous", a ainsi déclaré ce mercredi sur France Inter le directeur de l'information de France Télévisions, Michel Field, avant de détailler un "format inédit": des entretiens individuels entre les candidats et les journalistes, suivis d'éventuels droits de réponse et de conclusions.

En accord avec les candidats, "il y aura un tronc commun sur le pouvoir d'achat, le chômage, une ou deux questions de précision du programme", puis "une question ou deux portant sur l'international, la France, l'Europe", a indiqué Michel Field. Pendant ce temps, des émissions de chroniqueurs comme "On n'est pas couché " avec Eric Zemmour et Natacha Polony ont pu avoir un biais anti-candidats mainstream pro-européens (ce que conteste France Télévisions) sans être comptabilisées parce qu'elles ne sont pas consacrées à un candidat en particulier.

Dernier round télévisé pour les candidats — Présidentielle française
Deux candidats dont les idées sont radicalement opposées, ce qui permet de prouver l'incertitude exprimée par le peuple français. Emmanuel Macron et Marine Le Pen restent au coude à coude et sont respectivement crédités de 24% et 23% des intentions de vote .

PSG : Serge Aurier en partance vers Manchester United ?
Une situation compliquée à laquelle s'ajoute une certaine lassitude suite aux critiques mal vécues après ses dérapages. Néanmoins, Aurier n'est pas le seul décideur dans ce dossier et il faudra aussi compter avec le PSG .

Le Pen, la glissade continue — Sondage présidentielle
Derrière, le candidat de la droite François Fillon croit toujours à une victoire " qui surprendra tout le microcosme ". Au vu de l'indécision qui entoure le premier tour, difficile de privilégier un quelconque scénario pour le second.

"On ne va pas aller vers la politique spectacle" mais "une forme sérieuse, cadrée, statutaire", a-t-il dit. Et nous avons trouvé que statutairement, par rapport au service public que nous devons rendre à trois jours du scrutin, ce n'était pas d'un débat dont les citoyens avaient besoin, mais d'un dernier éclairage sur les programmes, de quelque chose d'apaisé, de responsable.

Garant de l'égalité des temps de parole en cette fin de campagne, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) s'était inquiété dans un communiqué du mardi 18 avril 2017 de "l'absence de confirmation explicite " de la présence de l'ensemble des candidats à l'émission politique de France 2 du jeudi 20 avril, mettant en garde contre "toute renonciation tardive " qui enfreindrait le code électoral, en ne donnant pas droit à une compensation d'antenne, "à 24 heures seulement de la période de réserve " avant le scrutin.

Les candidats apparaîtront selon un ordre qui a été tiré au sort: Jean-Luc Mélenchon, Nathalie Arthaud, Marine Le Pen, François Asselineau, Benoît Hamon, Nicolas Dupont-Aignan, Philippe Poutou, Emmanuel Macron, Jacques Cheminade, Jean Lassalle et François Fillon.

Un autre ordre de passage a été tiré au sort pour la conclusion (Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon, François Fillon, Philippe Poutou, Jean Lassalle, Jacques Cheminade, François Asselineau, Nicolas Dupont-Aignan, Nathalie Arthaud, Emmanuel Macron, Marine Le Pen).

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL