Poutine félicite Erdogan pour sa victoire — Référendum en Turquie

Aubin Brasseur
Avril 20, 2017

Le président turc a évoqué lundi l'organisation d'un référendum pour décider ou non de poursuivre les négociations d'adhésion à l'Union européenne.

Israël n'a pas du tout été surpris (les trucages du vote étaient prévisibles) par les résultats du vote en Turquie.

Ils fustigent notamment une mesure annoncée à la dernière minute par le Haut-Conseil électoral considérant comme valides les bulletins ne comportant pas le tampon officiel du bureau de vote dans lequel ils ont été glissés dans l'urne. L'opposition y a vu une manoeuvre rendant possible des fraudes.

"Des modifications tardives dans la procédure de comptage (des voix) ont supprimé un important garde-fou" contre les fraudes, a affirmé M. Preda de l'APCE.

Certaines formations politiques, dont le Parti républicain du peuple (CHP, laïque) ont d'ailleurs fait part de leur intention de demander un nouveau décompte allant jusqu'à 60% des bulletins, rapporte France 24.

"Ils préparent un rapport à leur goût. Nous pourrons aller au-devant de notre peuple, et nous obéirons à sa décision", a lancé M. Erdogan lors d'un discours virulent au palais présidentiel à Ankara, sans avancer de date pour une éventuelle initiative de ce type.

Le chef de la diplomatie turque a pour sa part jugé les conclusions des observateurs "biaisées" et "inacceptables".

"Restez chez vous".Ainsi s'exprimait le président turc devant ses partisans hier lundi dans la capitale turque, Ankara. Ce d'autant plus que la grande majorité des réformes ne s'appliqueront qu'après l'élection présidentielle de 2019.

Bose, le fabricant de casques connectés, accusé d'espionner ses clients
Légalement, le problème que soulève le plaignant tient à la non-anonymisation des données, comme le réclame la loi américaine. Une information essentielle dont il n'est fait aucune mention dans les déclarations de confidentialité de l'application.

La voiture de François Fillon visée par un vol à la roulotte
La voiture de location utilisée par François Fillon pour son meeting de Lille mardi 18 a été braquée. L'ordinateur volé, un MacBook, a pu être " neutralisé à distance ".

Présidentielle : François Hollande assure laisser "un pays en bien meilleur état"
C'est la septième visite du Chef de l'Etat dans le Lot depuis son élection et l'avant-dernier déplacement du Président de la République avant le premier tour de l'élection présidentielle.

Élu président en 2014, Recep Tayyip Erdogan avait pendant onze années auparavant occupé la fonction de premier ministre.

Amsterdam l'a interdit, Paris pas: un meeting politique en faveur du " oui " au référendum turc à Metz fait polémique.

Cette courte avance n'a pas empêché le semi-dictateur turc d'évoquer une " victoire historique " et de souligner le rôle déterminant des Turcs expatriés dans ce succès. D'ailleurs, la présidence française a réagi à cette saillie en soutenant que cela "constituerait évidemment une rupture avec ces valeurs (européennes, ndlr) et ces engagements". "Barack Obama voulait que la Turquie adhère à l'UE pour la rendre plus forte et rendre l'Otan plus cohérente".

"Ce n'était le bon message ni pour l'Union européenne, ni pour attirer les investisseurs étrangers", estime M. Yetkin.

Le Conseil électoral suprême de Turquie (YSK) a rejeté mercredi l'appel des principaux partis d'opposition à annuler les résultats du référendum sur la modification de la constitution.

" Une relation entre la Turquie et l'UE basée uniquement sur l'économie et le commerce serait un énorme coup dur pour les démocrates turcs et ceux qui soutiennent la modernisation du pays".

Dimanche dernier le camp du oui, favorable à la réforme constitutionnelle proposée par le président Erdogan, l'a emporté avec 51,4 %. C'est de cette manière qu'il gouverne depuis le début, en ayant recours à des votations très régulières afin de retremper sa légitimité.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL