Présidentielle : Macron et Le Pen consolident leur avance

Aubin Brasseur
Avril 20, 2017

Emmanuel Macron (23% des intentions de vote) devancerait au premier tour de la présidentielle en France Marine Le Pen (22%).

Thèmes au menu: pouvoir d'achat, chômage, international, Europe.et "une ou deux questions de précision du programme".

"Le débat, c'est formidable, c'est les "punchlines", les petites phrases, les postures", mais "trois jours avant le scrutin, ce n'est pas de ça dont les citoyens ont besoin", a défendu le directeur de l'information de France Télévisions, Michel Field.

L'émission débute à 20h, et, à la fin, les candidats à l'Élysée se retrouveront toutefois tous ensemble vers 22h45 pour une conclusion de 2 minutes 30 chacun, toujours en direct. Mais là non plus, pas de débat possible dans ce format inédit, objet de nombreuses tractations entre la chaîne publique et les équipes des candidats.

Dans une campagne à multiples rebondissements, ce sera la dernière grande fenêtre médiatique avant la très attendue échéance de dimanche.

A quatre jour du vote, ils ont désormais 4 à 5 points d'avance sur leurs poursuivants, le candidat de la droite François Fillon et celui de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon, qui perdent chacun un point à 19%, selon cette enquête pour Orange et la Presse régionale.

Mais son choix est également justifié par un manque de confiance en Benoît Hamon.

Angleterre: Manchester United bat Chelsea et relance le suspense
Il y a un mois, les Blues fonçaient vers le sacre, avec 10 points d'avance sur leur dauphin, Tottenham . Les Mancuniens reprennent la cinquième place et se positionnent à quatre points de Manchester City.

À J-4 du premier tour — Présidentielle
Philippe Poutou (Nouveau Parti anticapitaliste) réunit ses partisans à Aubervilliers et Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière) à Lille. Les autres candidats enregistrent des scores inférieurs à 4 %: Nicolas Dupont-Aignan est crédité de 3,5 % des voix (+0,5).

Dernier round télévisé avant le très ouvert "match à quatre" — Présidentielle
Thèmes au menu: pouvoir d'achat, chômage, international, Europe.et "une ou deux questions de précision du programme". Emmanuel Macron gagne encore un point dans les intentions de vote à 23,5%.

L'incertitude a longtemps plané sur l'émission, qui suit un premier débat sur TF1 avec les cinq mieux placés dans les sondages, le 20 mars, et un deuxième, le 4 avril sur BFM TV et CNews, avec tous les candidats. "Toute voix de la droite républicaine qui se porte sur le FN ou sur Nicolas Dupont-Aignan augmente le risque d'une élection de M. Macron", affirme le candidat de la droite à la présidentielle, interrogé sur son message aux électeurs de droite tentés par un vote en faveur de la candidate FN.

Le candidat En marche! donne lui aussi un de ses derniers meetings de campagne à Saint-Herblain, près de Nantes, en présence notamment de Jean-Yves Le Drian et Daniel Cohn-Bendit, tandis que Jean-Luc Mélenchon est dans le Jura pour une visite du site de production "Trivolution" du groupe coopératif Demain.

Trois émissions télévisées inédites dans l'histoire électorale française, qui se contentait depuis 1974 d'un débat avant le second tour, qui doit avoir lieu cette année le 3 mai.

"Avec au moins entre 20 à 25% d'indécis parmi les gens certains d'aller voter, ces trois derniers jours sont 'le' moment de cristallisation pour près de 10 millions d'électeurs".

Au second tour, Emmanuel Macron l'emporterait sur Marine Le Pen avec 65% des voix contre 35%. Fillon, Macron et Mélenchon.

Sur le terrain, les candidats jettent leurs dernières forces dans la bataille, comme Marine Le Pen, qui devait tenir son dernier grand meeting à Marseille, où deux personnes ont été interpellées mardi pour un projet d'attentat contre la campagne.

Deux nouveaux membres du gouvernement rejoignent les rangs d'Emmanuel Macron.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL