Sondage présidentielle 2017 ifop : Macron (22,5%) perd du terrain, Mélenchon monte

Aubin Brasseur
Avril 20, 2017

Cette mesure ne figurait pas dans son programme, et indique visiblement une volonté de la présidente du FN de revenir à ses thèmes de prédilection, alors qu'elle semble en chute dans les sondages.

Selon le dernier sondage BVA-Salesforce publié vendredi, Marine Le Pen arriverait en deuxième position à l'issue du premier tour de l'élection présidentielle.

"Je dis à M. Fillon qui aime bien les beaux habits que bientôt le peuple français va lui offrir une veste électorale cousu-main", a déclaré Jean-Luc Mélenchon, le candidat de La France insoumise à la Prairie des Filtres, à Toulouse. Il rejoint également François Fillon le candidat de Droite lui aussi stable à 19% malgré la période tumultueuse qu'a connue sa campagne en France l'affaire Penelope. François Fillon gagne aussi 0,5 point. Face à lui, le candidat du PS Benoit Hamon continue de perdre du terrain en étant crédité de seulement 8% des intentions de vote en perdant un point par rapport à la dernière vague.

Le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan gagne un point à 4%, devant le trotskyste Philippe Poutou à 2%.

FACE A FACE Marine Le Pen et Emmanuel Macron sont en meeting ce lundi à Paris. 22% des personnes interrogées n'ont pas exprimé d'intention de vote.

Trois Lyonnais ont porté plainte contre X
Le procureur de Bastia, que j'avais fait venir, a pris nos plaintes pour coups et blessures. Le procureur, Nicolas Bessone, a tenu une conférence de presse au lendemain des événements.

Des milliers de malformations chez les enfants exposés — Dépakine
Depuis sa commercialisation en France en 1967, la molécule aurait causé entre 2150 et 4100 déformations congénitales graves. Le risque de malformations de ce médicament commercialisé depuis 1967 est connu depuis les années 80.

Nantes: Trois candidats à l'élection présidentielle en deux jours
En meeting à Dijon, Jean-Luc Mélenchon utilise l'innovation technologique pour apparaître dans d'autres endroits du pays. Sur le fond, comme Jean-Luc Mélenchon le théorise volontiers, la technicité se mettra au service du discours.

73% des électeurs se disent à présent sûrs de leur choix.

Au-delà de cette polémique, les fêtes pascales ont vu les deux hommes mettre en avant deux approches du catholicisme. "Les valeurs défendues par le Secours catholique, c'est l'idée que je me fais de l'intérêt général et de la générosité ", a défini Emmanuel Macron, après avoir déjeuné avec des familles accompagnées par Caritas et visité leurs logements provisoires ainsi que les services assurés par des bénévoles.

Quant à Benoît Hamon, décroché du carré de tête, il comptera sur un meeting à Toulouse mardi 18 avril et un rassemblement "festif et très politique" mercredi 19 avril place de la République à Paris pour déjouer les pronostics.

Le Figaro relate une "tension maximale dans la dernière ligne droite" avec "quatre candidats dans un mouchoir de poche (.) donc six hypothèses de second tour, d'un duel entre deux radicalismes (Mélenchon/Le Pen) à un match entre deux libéralismes (Macron/Fillon)", explique Guillaume Tabard.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL