Tillerson depuis Moscou : Al-Assad doit quitter le pouvoir

Leopold Bellegarde
Avril 20, 2017

"Il s'agit pour nous d'une fabrication à 100%", a-t-il déclaré dans sa première interview après l'attaque et les représailles américaines.

Cela ne fait "aucun doute" que le président syrien Bachar al-Assad est responsable de la récente attaque chimique sur son propre territoire, a affirmé un haut-responsable américain à CNN, se basant sur des communications interceptées par la Communauté du renseignement américain (entité regroupant 17 agences de renseignement) entre l'armée syrienne et des chimistes. Selon lui, cette attaque aurait été "totalement fabriquée" et aurait seulement servi à justifier les frappes américaines contre son armée.

La Russie a posé mercredi son veto à un projet de résolution onusienne sur l'attaque chimique présumée en Syrie imputée au régime de Bachar al-Assad.

"Les seules informations dont dispose le monde jusqu'à présent sont celles publiées par la branche d'Al-Qaïda", a encore affirmé le chef de l'Etat syrien en référence au groupe jihadiste, Fateh Al-Cham, qui contrôle la ville de Khan Cheikhoun avec les rebelles. L'ambassadeur britannique à l'ONU, Matthew Rycroft, a déclaré mercredi au Conseil de sécurité que les tests effectués par des scientifiques britanniques sur des échantillons provenant du site de Khan Cheikhoun ont montré que le sarin ou une substance semblable au sarin, un puissant neurotoxique, a été utilisé.

Et maintenant? Le président syrien veut une enquête internationale "impartiale", "pour être sûr qu'elle ne sera pas utilisée à des fins politiques".

Canapé: La Ligue 1 s'appellera dorénavant la Ligue 1 Conforama
La recherche d'un partenaire naming faisait partie des priorités de Didier Quillot, directeur général de la LFP depuis mars 2016. Par le passé, le nom de la Ligue 1 avait été associé au groupe de téléphonie Orange (2002-2008).

Un tir de missile de la Corée du Nord a échoué
Alors que les tensions sont à leur paroxysme entre la Corée du Nord et les Etats-Unis, Donald Trump a affirmé jeudi sa volonté de "traiter" le "problème" nord-coréen.

Gironde: Deux incendies en cours ont déjà ravagé 250 hectares de forêt
Plus de 160 sapeurs-pompiers sont mobilisés sur ces deux incendies dont deux unités venues des Landes et deux du Lot-et-Garonne. Les pompiers sont sur place pour tenter d'éteindre les deux sinistres, assez virulents à cause des conditions climatiques.

Les enquêteurs des Nations Unies sont déjà mandatés par des résolutions antérieures pour enquêter sur l'utilisation d'armes chimiques en Syrie, mais Paris, Londres et Washington voulaient insister sur la nécessité d'une recherche approfondie sur l'attaque de Khan Cheikhoun. Les autorités russes demandent une enquête impartiale sur cette affaire avec l'implication de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC). Donald Trump a même jugé "possible" que la Russie, principal allié de Damas, ait été au courant de cette attaque. "Nous ne possédons pas d'armes chimiques (.) Il y a plusieurs années, en 2013, nous avons renoncé à tout notre arsenal (.) Et même si nous possédions de telles armes, nous ne les aurions jamais utilisées", a-t-il fait savoir.

Commentant les frappes américaines sur la base aérienne d'Al-Chaayrate, il en a minimisé l'impact.

" Notre puissance de feu, notre capacité à attaquer les terroristes n'a pas été affectée par cette frappe ", a indiqué le président syrien.

Pour M. Assad, M. Trump a pris le parti de la rébellion.

Le président russe Vladimir Poutine a reçu hier au Kremlin le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson, après avoir déploré la détérioration des relations russo-américaines, une audience qui ne figurait pas à l'agenda de la visite du secrétaire d'Etat.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL