Un réseau de pédopornographie sur WhatsApp démantelé

Henri Michaux
Avril 20, 2017

39 personnes ont été arrêtées dans plusieurs pays d'Europe et d'Amérique Latine.

L'opération a mobilisé les polices de 15 pays d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud, précise Interpol.

Mais suite à des "preuves claires d'un partage prolifique d'images indécentes", les enquêteurs espagnols ont découvert des liens avec des utilisateurs de groupes privés sur WhatsApp.

Après un travail d'enquête de près d'une année mené conjointement par la police espagnole, Europol et Interpol, ce ne sont pas moins de 39 personnes qui ont été arrêtées dans le cadre du démantèlement d'un réseau pédopornographique d'envergure internationale.

Plus de 300 ordinateurs, téléphones portables, tablettes et disques durs contenant plusieurs téraoctets d'images pédopornographiques ont été également saisis, ont rapporté l'Office européen des polices Europol et l'organisation internationale de coopération policière Interpol.

A Toulouse, Hamon dénonce "l'OPA sur l'Elysée" de Macron
Dans la Ville rose où la gauche a l'habitude de finir ses campagnes, le candidat a tenu un grand meeting en soirée au Zénith. Actuellement au plus bas dans les sondages, le candidat socialiste mise tout sur son dernier grand meeting à Paris.

Thibaut Pinot n'est plus leader — Tour des Alpes
Thibaut Pinot arrive en 5e position, et peut toujours espérer ravir le maillot rose de leader avant la fin de la semaine. Thomas enlève son 2e bouquet de l'année après celui enlevé dans la 2e étape de Tirreno-Adriatico début mars.

Marine Le Pen et les protestants : la polémique en quatre actes
Quelques heurts ont opposé des militants de collectifs antifascistes aux forces de l'ordre en marge d'un meeting de Marine Le Pen au Zénith de Paris, ce lundi.

Selon les informations d'Europol, l'opération, baptisée " Opération Tantalio", a été lancée en juin 2016.

Si les enquêteurs ont réussi à identifier plus de 130 suspects, qu'ils estiment être consommateurs d'images et producteurs, ils n'ont pu mettre la main que sur 38 personnes à ce jour. Les autres arrestations ont eu lieu en Colombie, en Italie, en Bolivie, en Allemagne, au Costa Rica, au Paraguay, au Chili, au Salvador et au Portugal, sans que la police espagnole puisse dresser de profil-type.

Revenge porn: l'enquête étendue à toute l'armée US et à des sites gayChez WhatsApp, qui appartient à Facebook, un porte-parole a souligné mardi que "l'exploitation des enfants n'a pas sa place sur WhatsApp".

Dans son communiqué, Europol précise que le matériel pédopornographique saisi est actuellement examiné "avec l'objectif d'identifier les enfants qui sont victimes de ces crimes et de les sauver de la situation dangereuse" dans laquelle ils se trouvent. "Nous devons continuer à combiner nos ressources et compétences conjointes pour nous attaquer à cette menace envers nos enfants et amener ces malfaiteurs devant la justice". Début 2017, la base de données internationale sur l'exploitation sexuelle des enfants d' Interpol (ISCE) avait permis d'identifier 10.000 victimes d'abus, a souligné le responsable d' Interpol Rafael Millan lors de la conférence de presse à Madrid.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL