"Un second tour Mélenchon/Le Pen c'est effrayant" — Bayrou

Vanessa Beaulieu
Avril 20, 2017

Peut-elle en profiter dans les urnes au premier tour? Pour la première fois depuis le début de la Vème République, quatre candidats que tout oppose se partagent la tête des intentions de vote. Jamais plus de cinq points ne les séparent.

Même résultat en tête pour le sondage Ifop-Fiducial réalisé pour Paris Match et Sud Radio et lui aussi publié ce mardi. Quant au soutien de son père Jean-Marie Le Pen, "ça fait une voix de plus", a-t-elle balayé. Emmanuel Macron conçoit la culture comme une possibilité de "se construire de l'intérieur et construire une identité, tout en affirmant le besoin de "préserver la diversité, pour garder la possibilité de choisir, essence de la démocratie ".

Le candidat Fillon dispose donc d'une base solide et grignote des demi-points: il prend 0,5 % à Le Pen, 0,5 % à Macron, 0,5 % encore à Dupont-Aignan. Cette remontée inespérée se traduit par un chiffre: 18,5%. Ce sont les intentions de vote pour le candidat de la droite qui réussit à rattraper in extremis tous ses électeurs dégoûtés par les affaires dans lesquelles il était impliqué. Cependant, cela pourrait ne pas lui suffire pour ravir une place au second tour. Si Jean-Luc Mélenchon reconnaît être en "complète opposition" avec le candidat LR, il parle seulement d'"opposition républicaine" pour le candidat d'"En Marche!".

Monaco élimine Dortmund et se qualifie pour les demi-finales — LDC
C'est la première fois qu'une équipe sort du troisième tour préliminaire et va en demi-finale finale de la Ligue des champions. A l'aller, la Juve s'était imposée 3-0 et savait que le trio Messi-Suarez-Neymar ferait tout pour revenir au score.

PSG : l'ancien DS de Porto en pole ?
Si officiellement rien n'est acté, Henrique semble avoir une longueur d'avance dans l'esprit des décideurs du club francilien. Il a découvert Hulk, Falcao et même Javier Pastore qu'il n'a pas réussi à faire signer à Porto pour des raisons financières.

Attentat de Dortmund: après le match, place à l'enquête
Les joueurs du Borussia n'ont pas caché à l'issue de la rencontre qu'il n'avait pas envie de jouer ce match dès ce mercredi. La gravité de l'attaque à l'explosif est elle établie.

Le candidat de la France Insoumise qui tenait mardi soir un meeting à sept endroits différents grâce à l'hologramme continue de s'imposer.

La menace du second tour. Tous deux étaient connus pour leur radicalisation.

Le candidat du Parti socialiste Benoît Hamon est quant à lui crédité de 8% des intentions de vote, en baisse de deux points. S'il ne le fait pas, c'est qu'il veut voter au mieux pour Macron au second tour.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL